Mais qui a finalement raison dans cette affaire Tamsir Faye ?



Mais qui a finalement raison dans cette affaire Tamsir Faye ?
Encore une fois et pour éclairer la lanterne des sénégalais qui observent ce feuilleton Tamsir Faye, il est bon, à la lumière des évènements de ces derniers jours, de savoir qui finalement, a eu raison dans cette affaire. Jules Souleymane Diop, qui est le responsable direct de Tamsir Faye, apprend à travers la presse, que le Consul du Sénégal, sur la base d’un article de presse paru dans le journal La Provence, a été limogé « par Mankeur Ndiaye », selon des sources « proches du Secrétariat général du ministère des Affaires étrangères. Première faute, le ministère ne devait jamais organiser cette fuite, d’autant qu’elle crédibilisait du coup toutes les informations et accusations portées contre le Consul.

 
Deuxième faute, Jules Souleymane Diop l’apprend à travers la presse. Ce n’est pas normal, ce n’est pas élégant, Mankeur Ndiaye, en plus de s’attribuer une prérogative présidentielle, devait informer le numéro deux de se ministère, interlocuteur direct des Consuls. Il semble vouloir forcer la main au Chef de l’Etat, en s’attribuant et en annonçant de manière empressée une décision que le Chef de l’Etat se donnait le temps de Jules Souleymane Diop fait une sortie, non pas contre une décision, qui n’existe pas encore, mais pour dénoncer le procès d’intention et la vindicte qui s’abat sur le Consul, en disant attention, vous avez porté par le passé des accusations qui ont été démenties par la suite, sur le ministre des Affaires étrangères, donc cette fois-ci, faites attention. Comment le blâmer de rappeler quelque chose qui a été étalé dans toute la presse de l’époque, si c’est pour mettre cette presse devant ses responsabilités ?

 
Il appelle au respect de la présomption d’innocence. Ce qui devait être le cas, en plus d’être dans son rôle, celui de défendre les Sénégalais de l’extérieur. Et il faut dire, que contrairement à l'idée véhiculée, le Secrétaire d'Etat est un ministre, dans la tradition sénégalaise comme dans toutes les traditions du monde, et a des prérogatives et une mission déléguée du Président de la République. C'est le cas en France et dans d'autres pays, les membres du Gouvernement sont tout simplement appelés ainsi.


Que s’est-il passé jusqu’ici ? Le Président de la République semble en tout cas entendre Jules Souleymane Diop, puisqu’il a décidé de ne pas se précipiter dans sa décision et t’attendre le retour des vacances pour décider du sort de Tamsir Ndiaye. Il s’insurge ainsi contre les manœuvres du ministre Mankeur Ndiaye, qui a voulu le mettre devant le fait accompli, pour obtenir la tête du Consul. A l’évidence, Macky avait demandé qu’on lui rappelle son jeune Consul pour qu’il l’interroge avant toute décision. Mais Mankeur Ndiaye a voulu coûte que coûte obtenir sa tête et a annoncé une décision non encore prise, persisté dans sa décision, au point de « fuiter » la date de retour de Tamsir Faye.
 

Autre question importante, mais qui organise les fuites sur un document qui est censé avoir été partagé entre le ministre des Affaires étrangères, le Premier ministre et le Président de la République, et qui étale dans la presse la vie privée de ce Consul ? Ce rapport, qui évoque une scène de ménage et un récit douteux d’une soirée suffit-elle à faire de quelqu’un un coupable ? Comment la presse peut-elle donner exactement la date de retour du Consul du Sénégal, qui doit être connue de Mankeur Ndiaye, Mohamed Dionne et Macky Sall ? Et qui a donc violé les règles administratives dans ce domaine, violé le secret d’un document pour lier le Président de la République ?
 
Un ancien ambassadeur


Jeudi 30 Juillet 2015 - 09:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter