Malheureux candidat à la présidence de l'AMS, El Hadji Amar LO égratigne Aliou Sall

Selon ce dernier non moins maire de Sagatta dans le département de Kébémer, sa proximité avec le pouvoir a beaucoup joué en la faveur du frère du président de la République. Ce, lors de l'élection du président de l'Association des Maires du Sénégal (AMS) le week-end dernier.



La présidence de l'AMS se joue toujours. Pas du tout content de l'élection du maire de Guédiawaye, Aliou Sall, El Hadji Amar LO crache son trop plein de colère. "Aliou Sall n'a pas été élu sur la base d'un programme...mais sa proximité avec le pouvoir a beaucoup joué sur sa victoire", charge l'édile de Sagatta qui enfonce le clou: 


"Même s'il a été démocratiquement élu, les négociations, et transactions menées en vue de former le bureau ont été soutenues par des critères partisans". Par exemple, dit-il: le nombre des membres formant le bureau est pléthorique avec des vice-présidents , des secrétaires, des commission à n'en plus finir". Pour lui, "tout cela a été fait pour satisfaire les partis politiques négociateurs". Alors qu'avertit le maire de Sagatta dans "l'Observateur": "cette pléthore de postes formant le bureau risque d'être le grand handicap pour la bonne marche de la structure". 
 


Samedi 24 Janvier 2015 - 11:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter