Mali: les circonstances de l'accrochage entre l'armée et des touaregs restent floues

Le calme est revenu hier, jeudi 12 septembre, après l'accrochage entre une patrouille de l'armée malienne et des touaregs armés à Fooïta dans la région de Léré. Bon nombre de questions restent sans réponse pour expliquer ce qui s'est réellement passé et comme souvent les versions divergent. Le cantonnement des rebelles touaregs qui doit être pris en charge par la Minusma peine a se mettre en place.



Des soldats maliens à côté de touaregs. MALI-UN/ REUTERS/Joe Penney/Files
Des soldats maliens à côté de touaregs. MALI-UN/ REUTERS/Joe Penney/Files
Qui sont ces touaregs armés installés dans un campement de Fooïta ? Le MNLA affirme qu'il s'agit de ses combattants qui se sont regroupés sur un site de cantonnement réferencé, mais ni l'armée malienne ni la mission de l'ONU ne confirme qu'il s'agit d'un site répertorié par la commission mixte de sécurité.
→ A (RE)LIRE : Accrochages entre l'armée malienne et des touaregs
Des témoins rapportent que depuis environ deux semaines des touaregs bien armés se sont rassemblés dans cette localité assez isolée. Ont-ils voulu se reunir pour discuter et se positionner avant l'ouverture des négociations ? Peut-être. Des sources indiquent que la proximité d'une forêt pourrait servir à se replier en cas de désaccord, notamment pour ce qui concerne le désarmement.
Racket de commerçants et de voyageurs
Pour l'heure, ce qui est en revanche à peu près certain, c'est qu'il existe beaucoup de banditisme dans ce secteur proche de la frontière avec la Mauritanie. Des touaregs sont régulierement accusés de racketter des commerçants ou des voyageurs qui circulent entre les deux pays. Lundi dernier, un commercant malien qui rejoignait la Mauritanie s'est fait tirer dessus lors de son passage au poste-frontiere. Est-ce ce qui a decidé l'armée malienne à envoyer mercredi une patrouille pour, comme elle l'affirme, mener une opération de sécurisation et permettre la cirulation des personnes et des biens ?

Dépéche

Vendredi 13 Septembre 2013 - 15:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter