Mali: trois morts dans l’attentat-suicide contre un camp de la Minusma

Un camp de la Minusma a une nouvelle fois été visé mercredi 15 avril par une opération kamikaze. Cela s’est passé tout près d'Ansongo, dans la région de Gao, dans le nord-est du pays. Trois civils ont été tués et l'on dénombre seize blessés, dont neuf casques bleus nigériens. Un véhicule conduit par un kamikaze a explosé aux abords du camp.



Des enfants jouaient au football ce mercredi matin lorsqu'un véhicule 4X4 blanc a explosé à l'entrée du camp de la Minusma  d'Ansongo. Deux ont été tués sur le coup ainsi qu'un autre civil à l'intérieur du camp. On dénombre en tout seize blessés, dont neuf casques bleus nigériens.

Selon le député d'Ansongo, Abdul Malick Diallo le 4X4 n'avait pas suivi la route de Gao, mais arrivait de la brousse et se dirigeait à grande vitesse tout droit sur la zone militaire onusienne. La sentinelle l'a sommé de s'arrêter et à tirer dessus provocant l'explosion du véhicule chargé d'explosifs.

Les blessés graves ont été évacués sur l'hôpital de Sévaré, selon la Minusma, qui dénonce cette nouvelle attaque contre les casques bleus. 40 soldats de la Minusma ont trouvé la mort au Mali depuis le début de l'intervention.

Pour Abdul Malick Diallo, par le passé des tirs de roquette avaient visé le camp onusien, mais c'est la première opération kamikaze  que l'on déplore dans ce secteur. Des habitants ont rapportéla présence de véhicules suspects ces derniers jours dans la zone d'Ansongo.


Rfi.fr

Jeudi 16 Avril 2015 - 12:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter