Manifestation de Y en a marre: les populations de Colobane entre appréhension et attente

«Contre Macky et sa dynastie Faye – Sall, le bradage du foncier sénégalais, nos terres attribué aux étrangers, les promesses non tenues, le Wax waxeet, une Justice sélective utilisée comme une arme contre de potentiels adversaires», «Y’en a marre» a convoqué «un million de Sénégalais tous habillés en noir, pour montrer que trop, c’est trop», à un grand rassemblement ce 7 avril à la Place de la Nation, ex-Obélisque. «Ce rassemblement, c’est pour tous les Sénégalais qui sont dans le désarroi, pour exiger plus de rigueur de la part de nos autorités,…», expliquent Fadel Barro et Cie. Cet appel, comment les populations vivant aux alentours de ladite place, le perçoivent-elles ? A deux (2) jours de l’événement, si certaines l’attendent avec appréhension, d’autres par contre, adhèrent à leur idée et leur ouvrent grand cette mythique place.



Mor Ndiaye qui habite à Colobane, appelle d’emblée à «la discipline» et «au respect des règles». Dans ce sillage, il invite les «Y’en a marristes» à «tenir leur manifestation» et à «rentrer chez eux». «Parce qu’ici à Colobane, ce genre  de mobilisation, on n’en veut plus. Nous n’en pouvons plus des lacrymogènes. Ils vont faire ce qu’ils veulent, après c’est nous qui assumerons les conséquences», lance-t-il.

Catégoriquement contre, Ndèye Khady Ndoye va plus loin. La jeune femme demande à «Y’en a marre» de «trouver une autre stratégie comme les conférences de presse, etc. ». «C’est mieux pour éviter la violence», propose-t-elle.
 
De son côté, Aliou Fall ne croit même pas que «Y’en a marre» puisse mobiliser un (1) million de personnes. «Ils n’ont plus cette force de mobilisation. Je le dis, parce qu’il y a beaucoup de personnes qui ont déclaré qu’ils ne croient plus en eux. Parce que ce dont ils se réclament et ce qui se passe au fond, c’est différent», minimise-t-il.

Pour Cheikh Tidiane Tall qui conseille à «Y’en a marre» de trouver une autre stratégie, «s’il y a des dégâts, ce sont les populations qui le ressentiront».

De teint clair, cette dame qui a requis l'anonymat, ne mâche pas ses mots. «Cette mobilisation à laquelle ils appellent, c’est tout simplement pour soulever les tensions. Ils n’ont qu’à aller chercher du travail et nous laisser en paix. Si tu veux rester chez toi dormir, ce n’est pas au chef de l’Etat Macky Sall de vous chercher du travail… », s'écrie-t-elle. Pour elle, les «Y’en a marristes» sont «des fauteurs de trouble… ».

«Je suis pour la mobilisation de Y’en a marre car ils luttent pour la cause de la population. Je crois en eux… Nous sommes fatigués. Le chômage est une réalité. Que tu parles ou pas, tu te retrouves en prison. Je ne fais pas de la politique, je suis au contraire avec eux. Et je crois qu’ils vont réussir le pari de la mobilisation », répond Khady Kama.

Trouvé assis en face du portail de sa maison, Babacar Dione embouche la même trompette : «La Constitution permet à tout un chacun de manifester et de s’exprimer librement. Nous sommes en démocratie, ils en ont le droit». 

Ibrahima Mansaly et Ibrahima Guindo

Mercredi 5 Avril 2017 - 16:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter