Mbacké : polémique autour de la gestion de la gare routière

Les transporteurs de Mbacké rejettent la signature, par leur maire, d’un contrat avec un promoteur pour la gestion de la nouvelle gare routière. Ces transformateurs n’écartent pas, pour se faire entendre, d’organiser une marche, suivie d’une grève si le maire, Abdou Mbacké Ndao ne revient pas sur sa décision.



Mbacké : polémique autour de la gestion de la gare routière
La gestion de la nouvelle gare routière de Mbacké suscite des tensions entre des transporteurs et leur maire, Abdou Mbacké Ndao. Ce dernier, après avoir signé un contrat avec un promoteur du nom de El Hadj Fallou Mbacké, s’est vu être désavoué par des professionnels du transport qui revendiquent leur droit de gérer la gare.

 «L’ancien maire de Mbacké, feu Iba Gueye avait entamé des négociations qui avaient mené à l’attribution d’une partie de la gare routière au promoteur. Mais aujourd’hui, ce maire-ci, en connivence avec Fallou Mbacké veut mettre la main sur toute l’espace et c’est ce que nous dénonçons», a déclaré Pape Diadia Diop, le président du regroupement des chauffeurs et transporteurs de Mbacké.

Cette demande est d’autant plus légitime, souligne-t-il que : «nous avons investi 3 000 000 FCFA pour la bonne marche de cette gare routière. Donc nous revendiquons  notre droit de gérer notre gare routière».

Mais cette position n’est pas partagée par certains de leurs collègues chauffeurs. En effet, à en croire Alé Samba Diagne, le vice-président des chauffeurs de Mbacké, cette polémique est soulevée par certaines personnes qui ne veulent pas voir la gare être exploitée convenablement car, cela menace leurs intérêts.

M. Diagne est de soutenir qu’ «il n’y a que la commune de Mbacké, dans tout le département où il ne se trouve pas de gare routière fonctionnelle. Ce qu’il reste à faire, c’est que ces transporteurs s’allient au promoteur pour la bonne marche de notre gare qui va impacter sur le développement de Mbacké».

Ousmane Demba Kane

Dimanche 25 Septembre 2016 - 11:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter