Me Assane Dioma Ndiaye craint le pire sur l’affaire feu Mamadou Diop : «Tout laisse croire qu’on…»

Renvoyée le 28 juillet dernier à cette date du 4 août, le dossier de feu Mamadou Diop n’était même pas enrôlé ce mardi. L’assurance est faite par Me Assane Dioma Ndiaye, président de la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH) par ailleurs avocat de la famille du défunt étudiant tué lors des violences préélectorales contre une troisième candidature de Wade avant la présidentielle de 2012. Au téléphone de Pressafrik.com, la robe noire fait part du sentiment d’ « amertume et de désespoir » qui anime le père de feu Mamadou Diop. Le dossier est renvoyé au 8 octobre prochain.



Me Assane Dioma Ndiaye craint le pire sur l’affaire feu Mamadou Diop : «Tout laisse croire qu’on…»
L’affaire a été renvoyée au 8 octobre prochain. A ce propos, renseigne Me Assane Dioma Ndiaye que nous avons joint au téléphone: «On nous dit que c’est la première chambre qui ne va siéger que le 8 octobre ». La robe noire ne manque pas de faire-part du «sentiment d’amertume et d’inquiétude » qui les anime présentement. «Le sentiment le mieux partagé, c’est que ce procès n’aura pas lieu finalement, il y a tellement d’incertitudes, de péripéties, d’écueils que tout laisse croire qu’on est pas sur les bases d’un procès juste et équitable, un procès dans les délais raisonnables et un procès qui réunit toutes les conditions de la manifestation de la vérité ».

 
Ce, d’autant plus que les deux policiers poursuivis pour coups mortels sur le défunt étudiant n’étaient même pas présents à l’audience. A ce propos, sert la robe noire : «On ne sait pas s’ils étaient avisés de la date de renvoi ou pas mais apparemment l’affaire n’était même pas enrôlée et certainement, ils ont dû être avisés de la non tenue de l’audience ».  Et souligne le conseil : «Le désespoir se lisait sur le visage du père de feu Mamadou Diop et on n’est même pas assuré qu’à l’audience du 8 octobre, elle se tiendra parce que nous savons que quand il y a des disfonctionnements de cette nature. Il faudra refaire les citations et beaucoup de choses et on n’est pas assuré que d’ici le 8 octobre toutes ces formalités seront faites ». 


Mardi 4 Août 2015 - 12:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter