Me Sidiki Kaba aux détenus de la maison d’arrêt et de correction de Tambacounda

Réaction de Sdiki Kaba, le ministre de la Justice comprend les détenus de Tambacounda et leurs conditions de détendions. il compte apportée la liberté conditionnelle comme solution.



Le ministre de la Justice réagit et répond aux détenues de la maison d'arrêt et de correction de Tambacounda. Ceux la même qui déplorent leurs conditions de détentions, ils parlent de respect des Droits humains. Le ministre de la Justice,Me Sidiki Kaba rappelle que l'Etat à l'obligation de veiller sur le respect même des droits de ses détenus.
Le ministre de la Justice dans les ondes de la Rfm, réagit : « Ce que je fais sur l'ensemble du territoire national. Vous savez avec la politique que j'ai menée, il y a deux volets : lors ce que vous faites une faute, vous commettez un délit ou un crime, vous êtes poursuivi, vous êtes punis. Mais la punition ce n'est qu'une privation de liberté. Mais ces gens doivent manger, être logés dans les meilleures conditions, avoir une bonne santé, ce qui est une obligation de l'Etat. Le deuxième volet, si vous remplissez toutes les conditions, vous devez être libéré sous condition. Cette réhabilitation, c'est ce qui permet la libération conditionnelle. Et 800 personnes ont bénéficié de cette option ».


Dimanche 22 Juin 2014 - 10:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter