Mercato : Ces "Lions" perdus par l’argent

Dans un passé récent, beaucoup de Lions ont perdu leur place en sélection et plombé leur carrière en privilégiant des transferts juteux par rapport au choix sportif.



Mercato : Ces "Lions" perdus par l’argent
Franchement dit, Demba Ba a surpris plus d’un, avec sa décision de s’engager avec le Shanghai Greeland Shenhua. Il a vraiment pris tout le monde de court parce qu’on attendait son retour en Angleterre. Lui-même, resté toujours admiratif de la Premier League après son départ en août 2014,  avait souhaité effectué son come-back dans ce championnat atypique. West Bromwich Albion, Aston Villa et Crystal Palace s’étaient même alignés dans la course pour attirer l’ancien attaquant de West Ham, Newcastle et Chelsea. Mais l’international sénégalais a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure… en Chine. Soit un an seulement après son départ de Chelsea à Besiktas Istanbul (Turquie). Le montant du transfert de l'international sénégalais aujourd'hui âgé de 30 ans avoisinerait les 16 millions d'euros (près de 10,5 milliards F Cfa).
 
Les cas Niang, Issiar et Mangane
 
Ce choix risque de peser très lourd dans sa carrière, même s’il va se faire beaucoup de sous (on parle d’un salaire de 4,5 milliards par an). Et ce ne sont pas seulement les supporters du club stambouliote qui vont regretter leur attaquant qui a planté 18 buts en championnat turc 2014-2015. Ses fans sénégalais vont aussi pleurer Demba Ba avec cette décision de s’exiler en Asie car le natif de Sèvres (Hauts-de-Seine, France) est peut-être en train de mettre une croix sur l’équipe nationale du Sénégal. Parce que les Lions qui ont fait le choix similaire ont perdu leur place dans la Tanière. L’ancien capitaine Mamadou Niang en a fait les frais avec son transfert à Al Saad Doha (Qatar) en 2011. Depuis qu’il a quitté Fenerbahçe, l’ancien Marseillais a vu son niveau baisser et il a fini par s’engager avec Arles-Avignon en 2014. Après quelques mois, le club s’est séparé de lui car Niang n’a pu apporter ce plus qui aurait maintenu Arles en Ligue 2 française.
 

Issiar Dia fait partie également de ce lot. Sa signature au Lekhwiya SC (Qatar), en provenance de Fenerbahçe, a perdu le talentueux ailier qu’il fut. C’est Alain Giresse qui s’est rendu compte du cas lors du match contre l’Angola à Conakry, en mars 2013 (éliminatoires Mondial 2014).
 
Kader Mangane a aussi emprunté la même trajectoire compromettante. Titulaire indiscutable dans la charnière centrale des Lions quand il évoluait au Stade rennais Neuchâtel Xamax (Suisse) et du RC Lens (France), il a pris le risque d’aller en Arabie Saoudite et de s’éloigner de la sélection. Après cette aventure avec Al-Hilal FC, il a tenté de se relancer avec Sunderland (Angleterre), sans succès.
 

Source Wiwsport


Mercredi 1 Juillet 2015 - 10:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter