Montant de l’autoroute «Illa Touba » : Des incohérences notées.

Birahim Seck a animé hier, un débat sur la corruption et la bonne gouvernance, à Touba. L’occasion a été saisie par ce membre du Forum civil pour se pencher sur l’autoroute «Illa Touba», le coût de sa construction et les besoins prioritaires des habitants de cette contrée du Sénégal.



Alors que l’Etat du Sénégal va dépenser 416 milliards de FCfa pour financer l’autoroute «Illa Touba », certains pensent que la priorité se trouvait ailleurs. Et Birahim Seck, qui animait hier un débat, dans la capitale du Mouridisme » sur corruption et la bonne gouvernance, fait partie de ceux-là. D’autant plus qu’il a noté une certaine ambiguïté sur le montant de son financement.
«C’est l’occasion rêvée de répondre à l’appel du Khalife pour lutter contre toutes formes de corruption. Rappelez-vous, le gouvernement a dit dans ses documents que le financement de l’autoroute «Illa Touba » qui mesure 115 kilomètres entre Thiès et Touba, il va dépenser 416 milliards FCfa. Pour réhabiliter la voie ferroviaire entre Kidira et Dakar qui avoisine les 500 voire 600 kilomètres, l’Etat a dit qu’il allait dépenser 576 milliards FCfa», a-t-il déclaré.
Et de poursuivre son raisonnement : «Pour 115 km, l’Etat dit qu’il va investir 416 milliards FCfa, quelle incohérence».

Même si Mr Seck ne nie pas l’utilité de cette infrastructure, il n’en demeure pas moins qu’il est convaincu que cette contrée avait d’autres priorités : « Au lieu de prendre les 400 milliards FCfa de l’investir sur une route où les Sénégalais devront payer, pourquoi ne pas prendre les 200 milliards FCfa, l’investir dans Touba et Mbacké et prendre les 200 autres milliards, de faire une 2x2 voies et prendre le reste de l’argent, parce que Touba a besoin d’assainissement, d’éclairage public mais aussi d’infrastructures sanitaires», a-t-il souligné.

Ousmane Demba Kane

Dimanche 14 Février 2016 - 10:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter