Mort Ibrahima Samb : les auditions commencent ce mercredi



Mort Ibrahima Samb : les auditions commencent ce mercredi
Le compte à rebours a débuté pour les policiers accusés du meurtre du jeune apprenti chauffeur de 18 ans, Ibrahima Samb lors d’une opération de sécurisation dans le département de Mbacké. En effet, après une période d’accalmie. Les auditions démarrent ce mercredi. Elles vont se poursuivre  les 23 et 24 janvier dans le cabinet du juge d’instruction du premier cabinet  du Tribunal régional de Diourbel.

Le juge va d’abord écouter les témoins, les parents du défunt, ensuite les policiers, Waly Almamy Touré, Thiendella Ndiaye, Mame Gor Ndong et Ousmane Ndao de la brigade de recherches de Mbacké, placés sous mandat de dépôt depuis novembre dernier à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Diourbel. Ce, pour actes de tortures et meurtre avec barbarie.
Les faits se sont déroulés en octobre dernier, Ibrahima Samb est jeté dans la malle du véhicule de Waly Almamy Touré vers les coups de 23 heures. Il sera découvert le lendemain par un laveur de voitures. Il décédera par la suite à l’hôpital Matlaboul Fawzeyni de Touba. 

Les pandores du département de Mbacké sont trahis par l’accablant rapport d’autopsie d’Ibrahima Samb qui parle de « coups et blessures par objet contondant avec hématomes multiples des membres inférieurs…du cuir chevelu » et de « détresse respiratoire ». 


Mercredi 22 Janvier 2014 - 14:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter