Mort de Bassirou Faye : les "péripéties" de la douille

Les enquêtes sur le meurtre de Basssirou Faye continuent de faire couler de l’encre. La douille de la balle supposée avoir tué ce dernier, continue de révéler des mystères.



Mort de Bassirou Faye : les "péripéties" de la douille
Cette douille remise aux limiers de la Division des Investigations Criminelles (DIC) par le frère du défunt, est entourée par plusieurs zone d’ombres. Ainsi ce dernier a confirmé avoir reçu la douille du président de l’amical des étudiants ressortissant de Diourbel qui aurait rétorqué avoir tardé à la remettre au frère de feu Bassirou Faye car il doutait de l’issue de l’enquête. Et qu’il a jugé plus pertinent de brandir la « preuve » lors d’une conférence de presse. Ce qu’il a d’ailleurs fait.


Cependant ajoute-t-il, la douille lui a été remise par M. Sow, un autre étudiant dont le témoignage soulève des interrogations, lit- on dans les colonnes de  « Libération ».  M. Sow renseigne en effet que le jour des événements (14 août), il avait sauté le mur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar pour se cacher dans l’enceinte du Centre National Hospitalier Universitaire (CHU) de Fann. Il dit être revenu dans le campus, vers les coups de 21h. Et ce serait, en évitant des tessons éparpillés dans le couloir, qu’il aurait ramassé la douille.  Ceci, 21 h alors que Bassirou Faye est « tombé » vers les coups de midi et quelques heures après son évacuation. Or la police qui s’était déplacée sur les lieux quelques heures après l’annonce officielle de la mort de Bassirou Faye, n’avait pas vu la douille malgré les multiples recherches. Autant de choses qui intriguent les enquêteurs de la DIC.

Lamba Ka

Lundi 1 Septembre 2014 - 13:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter