Mort de Sénégalais au Maroc: Salah Eddine Mezouar parle de «cas isolés»



«Les Sénégalais au Maroc, ils sont chez eux, on ne peut pas prendre des cas isolés et en faire une vérité absolue, ce sont des cas totalement isolés », répète le ministre des Affaires étrangères qui est interpellé sur la mort des trois Sénégalaises, Seynabou Ndoye, Sophie et Adja Arame Gueye et de Charles Paul Alphonse Ndour. Et poursuit-il, à ce propos : «Du côté de la frontière avec l’Espagne, il des attroupements de frères et sœurs Africains qu’ils veulent traverser et il y a des frictions entre eux, il y a des tensions qui se créent, il faut voir la réalité sur place; donc il y a des débordements qui se produisent».
 
 
Mais le constat est là selon ce dernier : «Les Marocains n’y sont pour rien. Ils ont un comportement de frères et de sœurs parce que c’est dans nos gènes, ils font partie de nous, de notre histoire et surtout de nos vies. Ces accidents peuvent se produire au Sénégal ou dans n’importe quel pays ». Pour Salah Eddine Mezouar sur la Tfm, «le plus important est de dérouler une politique d’intégration». Les trois Sénégalaises sont mortes en avril par asphyxie au gaz dans leur appartement. Tandis que Charles Paul Alphonse Ndour a été tué en août dernier à Tanger. 


Jeudi 28 Mai 2015 - 00:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter