Mort du maire de Thiamène – Louga : de lourds soupçons pèsent sur sa première épouse



Mort du maire de Thiamène – Louga : de lourds soupçons pèsent sur sa première épouse
La mort dans la nuit du mercredi au jeudi du maire de la commune de Thiamène sise dans le département de Louga défraie la chronique. Mbaye LO, d’après ses proches, n’était pas du tout malade. D’ailleurs, hier mercredi jusqu’à 23 heures, il était en compagnie d’un de ses amis, le maire adjoint en charge des affaires domaniales avant de prendre congé de ce dernier. En effet, le maire Mbaye LO vient de convoler en secondes noces et d’après des renseignements recueillis dans le village, sa première épouse n’a jamais pardonné à son mari d’avoir pris une deuxième femme, il s’en est suivi depuis quelques jours d’interminables disputes jusqu’à la veille de son décès avec sa première femme, relaie le correspondant de la Rfm.

C’est d’ailleurs tôt ce matin qu’un de ses fils ayant constaté l’absence inhabituelle de son père, est rentré dans sa chambre pour constater sa mort. Alerté le père du maire Abou LO, lui-même ancien PCR de l’ancienne communauté rurale, a soupçonné la première épouse de son fils d’avoir empoisonné son mari. C’est ainsi que le corps du maire a été acheminé sur Dakar pour autopsie. Vraisemblablement c’est une histoire de jalousie qui serait à l’origine du décès du maire de Thiamène. Il faut dire que l’épouse du défunt maire est très connu dans le milieu politique et des associations de femmes de l’arrondissement de Koki, elle est d’ailleurs la première responsable des femmes de l’APR de la zone, membre actif des groupements de promotion féminine et vice-présidente de la mutuelle d’épargne et de crédit de Koki. Pour l’heure, ce ne sont que des soupçons qui pèsent sur cette dame qui aurait déclaré aux premières heures du décès de son mari que son avenir est hypothéqué.

En attendant les résultats de l’autopsie, l’affaire est sur toutes les lèvres à Louga.


Jeudi 21 Juillet 2016 - 18:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter