Moult questionnements sur le marché de l’audit biométrique de la Fonction Publique



Moult questionnements sur le marché de l’audit biométrique de la Fonction Publique
« Ce projet financé par l’Union Européenne existe déjà depuis 2008.D’ailleurs, c’est l’arrêté Primatorial numéro : 09535 du 10/11/2008 qui porte création du comité de pilotage et de l’équipe de projet pour la mise en place d’un fichier unifié des données du personnel de l’État ». Notre confrère, Direct Info qui revient sur cette information se pose une question sur les contours de ce marché. « N’y aurait-il pas contorsion juridique de la part de M.Khassoum WONE, le DG de l’Agence de développement de l’informatique de l’État (ADIE) qui a introduit un audit biométrique sans au préalable modifier l’arrêté Primatorial ? ».

D’autres questions suivent. « Après l’adjudication du marché de 250 millions de FCFA au bénéfice du Consortium SYMLEX/REGIO SIS, des questionnements sont légitimes. Ladite société était-elle la moins disante ou pas ? Son Dg Pape Thiam bénéficierait-il de sa proximité avec le Dg Khassimou Wone ? ».

Le journal pose cette question parce qu’il avance que « ce même Pape Thiam avait gagné le marché du projet biométrique de la BCEAO où officiait Khassoum Wone comme chef dudit projet. Des accointances troublantes. A cela vient se greffer le fait que le DG aurait été en personne en 24 heures, chercher le matériel en Belgique avec toutes les charges s’y afférant. Alors qu’en pareil cas, la livraison est à la charge de la société gagnante et selon un délai bien précis, au-delà duquel le second devient adjudicataire ».

Et pour couronner le tout, le journal parle des accointances politiques en soulignant que « toujours est-il que M.Khassoum Wone, ancien ingénieur de conception à la BCEAO est présenté, a tort ou raison, comme très proche de la Première DAME et de Macky SALL. Il semble se positionner comme l’éminence grise depuis 2008, année de création de l’APR ».


Jeudi 28 Février 2013 - 10:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter