Nécrologie-France: le résistant Raymond Aubrac est mort

Raymond Aubrac, l'un des derniers cadres de la Résistance, est mort mardi 10 avril au soir à l'âge de 97 ans à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris. Il était l’une des dernières personnalités de la Résistance à avoir connu Jean Moulin.



Nécrologie-France: le résistant Raymond Aubrac est mort
C'est un grand témoin de l'histoire qui disparaît, un inlassable narrateur de l'époque houleuse de la résistance.
Engagé dans le refus de la collaboration avec l'Allemagne dès 1940, Raymond Aubrac avait participé à la création du mouvement Libération-Sud, dont le bras armé fut l'Armée secrète.

Raymond Aubrac était l'une des dernières personnalités de la Résistance à avoir connu Jean Moulin. A la libération, Raymond Aubrac fut commissaire de la République à Marseille.
Ami de Hô Chi Minh et fonctionnaire international à la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), Raymond Aubrac joua également un rôle important, et méconnu, durant la guerre du Vietnam. Sa femme Lucie Aubrac, également héroïne de la Résistance, formait avec lui un couple uni, qui n'avait de cesse de témoigner devant les jeunes générations.

Jusqu'à 95 ans passés, Raymond Aubrac continuait de venir dans les lycées, les collèges et les écoles pour raconter la douloureuse histoire de l'Occupation, avec toujours une grande humilité. « Nous étions engagés non en raison de notre vertu, expliquait- il, mais comme souvent dans ce genre de mouvements, en raison du hasard et de nos amitiés ».

De son vrai nom Raymond Samuel, il était resté un citoyen très actif et avait notamment été ovationné en février 2008 après un discours défendant la laïcité, lors du meeting de campagne de Bertrand Delanoë pour les municipales. Plus récemment, il avait pris position dans la campagne présidentielle en faveur de François Hollande.
 
RFI
 


Mercredi 11 Avril 2012 - 13:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter