Niger : Aqmi menace de tuer les otages français si Paris intervient au Mali

Aqmi, al-Qaïda au Maghreb islamique, menace de s'en prendre aux intérêts français si Paris intervient militairement dans le nord du Mali. Le message a été posté le 19 septembre sur un site internet basé en Mauritanie. Aqmi se dit toutefois disposé à entamer des négociations en vue de libérer les quatre otages français kidnappés en 2010 dans le nord du Niger.



Niger : Aqmi menace de tuer les otages français si Paris intervient au Mali
Dans ce communiqué, les jihadistes ont choisi, ce qui est rare, de s'adresser aux familles des otages. « C'est la France qui continue de mettre en danger la vie de vos fils », peut-on lire. « Nous attendons que votre gouvernement fasse le premier pas, en prenant contact avec nous ».

Cet appel signifie t-il que deux ans après l'enlèvement des quatre Français, les ravisseurs s'impatientent ? Faut-il comprendre qu'ils ont revu leurs exigences et qu'il faut donc négocier sur d'autres bases ?

Ce qui est sûr, c'est que c'est dans un contexte très particulier qu'arrive ce texte : la question d'une intervention militaire est plus que jamais en discussion : à Bamako, et au sein de la Cédéao ces derniers jours, mais aussi bientôt, le 26 septembre à l'ONU.

L'idée d'une intervention est rejetée en bloc par les jihadistes. Et d'ailleurs ils le font savoir dans ce communiqué : Aqmi accuse la France d'encourager une invasion du nord du Mali, « une initiative folle, dit le texte, qui pourrait entrainer la mort des otages ».

Cette menace inquiétait hier les familles. Le 13 septembre, François Hollande leur a promis que tout serait fait pour obtenir la libération de leurs proches, mais aussi de celles des deux Français enlevés à Hombori au Mali. Deux hommes auxquels ce communiqué ne fait aucune référence.
Source: RFI

Dépêche

Jeudi 20 Septembre 2012 - 10:47


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter