Nigeria: trois soldats meurent dans l'explosion d'une voiture piégée

Au Nigeria, un attentat suicide a eu lieu dimanche matin 22 juin dans le nord-est du pays. Un kamikaze soupçonné d'appartenir au groupe islamiste Boko Haram a lancé sa voiture bourrée d'explosif contre un barrage de militaires. Selon les habitants, trois soldats ont été tués et trois autres blessés.



Une carcasse de voiture après un attentat à Kano, au nord du Nigeria, le 19 mai 2014. REUTERS/Stringer
Une carcasse de voiture après un attentat à Kano, au nord du Nigeria, le 19 mai 2014. REUTERS/Stringer

L'attentat s'est produit dans la localité de Gwoza, dans l'Etat de Borno, vers 7h locale ce dimanche. Selon un habitant joint par l'Agence France Presse, la ville était encore endormie quand le kamikaze a lancé son attaque. Il a précipité son véhicule, transformé en véritable bombe roulante, sur le barrage dressé pour protéger une école secondaire de la ville. Trois soldats ont effectivement été tués, trois autres blessés.

Ce n'est pas la première fois que les islamistes sont actifs dans cette zone. Samedi, des membres présumés de Boko Haram avaient déjà attaqué et mis à sac deux villages de la région, tuant au moins dix personnes près de Chibok, la localité où plus de 200 lycéennes ont été enlevées. Le district de Gwoza longe la frontière camerounaise prêt de la forêt de Sambisa où les recherches ont cours pour retrouver les lycéennes.

Début juin, la zone avait été le théâtre d'une attaque meurtrière contre quatre villages. Des centaines de personnes avaient été tuées selon des chefs locaux. Il y a un mois l'émir de Gwoza avait par ailleurs trouvé la mort dans une embuscade attribuée elle aussi à Boko Haram.

Source : Rfi.fr
 



Lundi 23 Juin 2014 - 11:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter