Nigeria: un réseau d'espions de Boko Haram démantelé

L'agence nigériane de renseignements a annoncé avoir « démantelé » un réseau d'espionnage à l'aéroport international d'Abuja, après l'arrestation lundi 24 août d'un adolescent de 14 ans. Celui-ci est soupçonné d'avoir voulu livrer des informations sur les règles de sécurité de cet aéroport à Boko Haram, désormais affiliés au groupe Etat islamique.



Des soldats nigérians posent devant le drapeau de Boko Haram après avoir démantelé un camp de la secte armée dans l'Etat du Yobe, en février 2015. AFP PHOTO/HO/NIGERIAN ARMY
Des soldats nigérians posent devant le drapeau de Boko Haram après avoir démantelé un camp de la secte armée dans l'Etat du Yobe, en février 2015. AFP PHOTO/HO/NIGERIAN ARMY

Le Département de la sécurité d'Etat (DSS) a également indiqué avoir renforcé la sécurité à l'aéroport international d'Abuja, mettant en garde les voyageurs contre un « éventuel attentat ».

En démantelant un réseau d'espionnage au coeur même de l'aéroport, les renseignements nigérians viennent de contrer une tentative de déstabilisation majeure. L'adolescent de 14 ans arrêté avait une mission complexe : infiltrer toutes les procédures de contrôle des passagers aux départs et aux arrivées.

Au final, le jeune espion présumé a été démasqué. Il a avoué ses liens avec les ex-Boko Haram ainsi que l'identité d'un complice toujours en fuite. Depuis, le département de la sécurité d'Etat a renforcé toutes les mesures de protection autour et à l'intérieur des aéroports du pays.

Volonté de nuisance intacte

Cette opération des services secrets s'ajoute à la destruction par l'armée nigériane d'une fabrique d'engins explosifs dans deux villages du Borno, ainsi que l'arrestation de membres présumés du groupe armé affilié à l’organisation Etat islamique.

Ces deux annonces révélées coup sur coup vendredi soir confirment une chose : la stratégie de guerre asymétrique des ex-Boko Haram se poursuit. La branche ouest-africaine du groupe Etat islamique a certes perdu beaucoup de positions et de combattants  dans les Etats du nord-est du Nigeria. Pour autant, sa volonté de nuisance est intacte.


Rfi

Dimanche 30 Août 2015 - 11:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter