Non extraction de Karim: "Il y a eu un ordre de la présidence de la République", Me Ciré Clédor LY

Après les événements du Tribunal de Dakar en marge de l’audience qui devait opposer Karim Wade à l’expert-comptable, Alboury Ndao, la réaction de la défense de Wade-fils n’a pas tardé. Mes Ciré Clédor LY et Demba Ciré Bathily ouvrent le feu sur le président Sall.



Non extraction de Karim: "Il y  a eu un ordre de la présidence de la République", Me Ciré Clédor LY
«L’ordre d’extraction avait été signée par le Procureur de la République. Karim a été avisé. Il s’était préparé depuis hier nuit. Nous-mêmes nous avons été avisés…Mais ce matin, nulle part on ne voit Karim Wade parce que simplement il y a eu un ordre qui serait venu de la présidence de la République pour demander que l’ordre soit rapporté et que Karim ne soit pas extrait », charge le premier.  Le second va plus loin : «A la dernière minute, par un ordre venu de l’extérieur, Karim Wade a été bloqué à la prison pour être empêché d’assister à son procès. Et le Procureur de la République qui ne s’est jamais mêlé de l’affaire, a demandé le renvoi ».


Selon ce dernier, cela nous permet de comprendre « qu’il fallait tout faire pour empêcher que ce procès se tienne et qu’il fallait tout faire pour permettre à la CREI (Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite) de terminer son procès, c’est pour cela qu’on a demandé ce renvoi aussi lointain parce que le procès risque de mettre à nu les mensonges de l’expert. Ce qui dérange la défense: « C’est qu’il ait encore des pratiques contre le droit. Nous savions les efforts que le Procureur de la République a faits pour l’extraction de Karim Wade.


Mais nous dénonçons les mains inconnues qui viennent à chaque fois s’agripper dans la machine judiciaire pour mettre du sable. C’est de cela qu’il s’agit. Ce n’est pas parce que le parquet n’a pas fait son travail, c’est parce qu’il y a une volonté politique qui a empêché l’effectivité. Cela montre les limites de notre justice… ». 


Jeudi 12 Février 2015 - 14:34




1.Posté par ba le 12/02/2015 21:04
limite aussi de nos avocats

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter