Nucléaire iranien: Washington favorable à une «pause» dans les sanctions contre Téhéran

La négociatrice américaine sur le programme nucléaire iranien a encouragé le 25 octobre le Congrès américain à s'abstenir d'adopter un nouveau renforcement des sanctions économiques contre Téhéran. Une idée plutôt fraîchement accueillie au Congrès des Etats-Unis.



Wendy Sherman
Wendy Sherman
Les Etats-Unis devraient-ils assouplir les sanctions contre l’Iran dans un geste de bonne volonté afin de donner un coup de pouce aux négociations sur le nucléaire qui viennent de débuter? C’est ce que Wendy Sherman, chef de la délégation américaine à ces discussions, a suggéré dans une interview au service persan de la Voix de l’Amérique. :
 
« Nous pensons qu’il est temps de faire une pause pour voir si les négociations peuvent monter en puissance. Le Congrès a ses prérogatives et nous ne pouvons le contrôler, mais nous avons de très sérieuses discussions avec les élus. Nous travaillons en partenariat avec eux. Nous avons besoin de poursuivre cette collaboration afin de parvenir à une conclusion satisfaisante. Et je suis confiante que ce sera le cas ».
 
A (RE)LIRE : Etats-Unis-Iran : une volonté de détendre les relations bilatérales?

 
La négociatrice américaine fait peut-être preuve d’un optimisme exagéré. Le Congrès n’est guère disposé à faire preuve de flexibilité et c’est l’un des rares sujets sur lequel démocrates et républicains sont d’accord.
Nombre de parlementaires, encouragés non seulement par Israël, mais aussi par la Jordanie et maintenant l’Arabie saoudite, estiment que c’est à l’Iran de faire le premier pas en acceptant d’arrêter immédiatement tout son enrichissement d’uranium. Alors le Sénat suspendrait l’examen de nouvelles sanctions.

Source : Rfi.fr
 

Dépéche

Samedi 26 Octobre 2013 - 12:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter