Nucléaire iranien: la crainte d'Israël d'un mauvais accord entre l'Iran et les 5+1

Téhéran doit faire des concesssions et les Occidentaux doivent changer d'approche. Les points de vue divergent entre l'Iran et les puissances des 5 + 1 ( les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne ) sur le dossier nucléaire alors que se sont ouverts à Genève deux jours de négociations. Des négociations très difficiles de l'aveu même du ministre iranien des Affaires étrangères sur son compte Twitter. Sans surprise, l'Etat hébreu dénonce à l'avance un mauvais accord.



Ouverture à Genève des négociations sur le nucléaire iranien avec le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, Catherine Ashton, chef de la diplomatie européenne et Wendy Sherman, secrétaire d'Etat adjointe américaine. REUTERS/Denis Balibouse
Ouverture à Genève des négociations sur le nucléaire iranien avec le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, Catherine Ashton, chef de la diplomatie européenne et Wendy Sherman, secrétaire d'Etat adjointe américaine. REUTERS/Denis Balibouse

Dès mercredi soir, avant même la reprise des négociations à Genève, les Israéliens ont dénoncé un possible accord entre les 5+1 et l’Iran, un accord qui consisterait, selon un officiel américain, à alléger les sanctions contre Téhéran en échange d’une réduction de son programme nucléaire. Des responsables israéliens, sous couvert d’anonymat, parlent déjà d'un mauvais accord.
 

L’analyse d’Israël est que les sanctions font mal à l’Iran et que c’est sous la pression que Téhéran sera forcé d’abandonner son programme. Benyamin Netanyahu, le Premier ministre a profité de la visite du secrétaire d’état américain John Kerry pour évoquer le sujet. «Tant que les Iraniens continuent d’enrichir de l’uranium, et ont pour objectif de se doter de la bombe atomique, il ne faut pas relâcher la pression et au contraire, il faut l’augmenter», a-t-il dit.Nous avons entendu des slogans 'Mort aux Américains', il y a deux jours à Téhéran, ça c’est le vrai visage du régime iranien

Source : Rfi.fr


Dépéche

Jeudi 7 Novembre 2013 - 13:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter