Nucléaire: l'Iran hausse le ton après le vote d'une nouvelle résolution de l'AIEA

L’AIEA a condamné hier vendredi par une nouvelle résolution, la 11e depuis 2003, la volonté de l’Iran de vouloir se doter dans la clandestinité de la bombe atomique. Mais comme la Chine et la Russie s’y opposaient, l'Agence internationale de l'énergie atomique n’a pas fixé d’échéance pour éclaircir les points en suspens exprimés dans le rapport sévère remis le 8 novembre par le directeur général de l’agence.



Nucléaire: l'Iran hausse le ton après le vote d'une nouvelle résolution de l'AIEA
Devant les journalistes, l’ambassadeur iranien en poste auprès de l’AIEA a menacé l’agence de poursuites judiciaires. Selon Ali Ashgar Soltanyie, la publication du dernier rapport de l’AIEA est illégale. Le diplomate a accusé le directeur général lui-même, le Japonais Yukiya Amano, d’avoir publié les noms des principaux scientifiques iraniens qui planchent sur la bombe atomique dans l’annexe de son rapport. Il s’agit d’un document confidentiel, mais largement distribué aux journalistes par les États-Unis. L’agence sera tenue responsable si ces personnes sont tuées, dit l’Iran. Le représentant de la République islamique a rappelé que les scientifiques iraniens sont la cible des services de renseignements israéliens et américains. Trois d’entre eux ont été assassinés depuis l’année dernière. En réponse, l’ambassadeur américain s’est demandé dans quel monde vivaient les Iraniens : « En 2011, a-t-il dit hilare et en des termes peu diplomatiques, face aux caméras et aux micros du monde entier, personne ne peut plus empêcher les fuites d’informations dans la presse ».


Source : RFI
                                                                                                             


Samedi 19 Novembre 2011 - 10:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter