Opération "Fippu" : les libéraux préparent la riposte.

Les lignes sont en train de bouger au Parti démocratique Sénégalais (Pds). En effet après une certaine léthargie notés ces derniers temps, les responsables libéraux vont répondre à l’appel de Abdoulaye Wade à savoir, battre le macadam pour riposter contre la condamnation de leurs camarades de parti et exiger l’interdiction de sortie du territoire qui frappent certains lieutenants de l’ancien président de la République.



Opération "Fippu" : les libéraux préparent la riposte.
Les libéraux sont fin prêt pour un face-à-face  avec Macky Sall. Selon eux ce n’est qu’avec ce moins qu’ils peuvent réparer les injustices qu’ils endurent par la faute du président de la République.  Meissa Lô Ndiaye responsable libéral à Louga déclare : «Nous allons organiser une marche de protestation pour exiger le respect des liberté et la libération sans condition de nos détenus politiques comme Aida Ndiongue et Abdoul Aziz Diop emprisonnés à tort».

Selon M. Lô Ndiaye, cette décision de manifester ne s’agit pas seulement de faire libérer des camarades de parti, mais de lutter contre une injustice faite à l’encontre de leur candidat. «Nous allons continuer le combat surtout pour faire libérer notre candidat que Macky Sall cherche par tous les moyens à bloquer parce qu’étant l’unique homme politique à pouvoir le battre au premier tour lors de la prochaine élection présidentielle », déclare-t-il, avant de promettre qu’ils vont procéder aux démarches administratives, ne serait-ce que «pour montrer à Macky Sall et son régime, combien les populations regrettent de les avoir porté au pouvoir. Il s’agira aussi de demander la levée de l’interdiction de sortie du territoire qui frappe certains de nos militants depuis trois ans ».

Assane Kébé, responsable libéral à Kébémer est sur la même longueur d’onde que son camarade : «l’opération «Fippu sera de rigueur parce qu’avec ce régime qui ne sait qu’emprisonner des opposant, il faut mener le combat jusqu’au bout », a-t-il martelé.

Selon ces deux responsables, l’ensemble des militants sont de concert avec le pape du Sopi. Comme pour dire que les prochaines semaines risquent d’être mouvementées.

Ousmane Demba Kane

Mardi 5 Mai 2015 - 09:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter