Ouagadougou: la maison d’arrêt bénéficie d’une nouvelle aire de promenade pouvant contenir 600 détenus

La Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco) a bénéficié une nouvelle aire de promenade pouvant contenir 600 détenus, dont l’inauguration s’est déroulée lundi en présence du ministre de la Justice Garde des Sceaux Réné Bagoro.



Ouagadougou: la maison d’arrêt bénéficie d’une nouvelle aire de promenade pouvant contenir 600 détenus

Cette aire de promenade vient à point nommé, selon le directeur de la Maco Ousséni Ouédraogo qui affirme que cela contribuera à améliorer les conditions de détention des prisonniers.

 

"Ce bâtiment que nous venons d’obtenir qui est l’aire de promenade va nous permettre de sortir tous les détenus en une journée pour qu’ils puissent bénéficier de l’air et du bain solaire qui sont important pour leur santé", s’est réjoui M. Ouédraogo face à la presse.

 

La nouvelle aire de promenade, inaugurée à l’occasion de la "Journée Mandela", une journée dédiée aux personnes détenues, permettra aux prisonniers  du Bâtiment de détention annexe de la Maco (au moins 1.000 personnes) dont leurs conditions de vie sont "très difficiles" du fait de "la vétusté du bâtiment", de souffler un peu et d’y faire du sport.

 

Le projet de construction de la nouvelle aire de promenade, financé par la France, aura coûté "plus de 46 millions F CFA", selon leur l’ambassadeur français Gilles Thibault pour qui "il ne pouvait y avoir de meilleure date (que le 18 juillet, "Journée Mandela") pour montrer l’attachement commun du Burkina et la France au respect des droits humains dans les prisons et pour afficher la volonté des deux pays de travailler sans relâche à l’amélioration des conditions de détention".

 

Cette aire de promenade est au moins la deuxième qu’a construit la France au profit des détenus de la Maco. En 2010 une autre aire de promenade construite à la Maison d’arrêt avait été financée par la France.

 

Le ministre Bagoro qui se réjouit de ce don a exhorté les autorités de la Maco d’en faire bon usage.

 

Quant au représentant des prisonniers, Abdoulaye Sawadogo, il a saisi l’occasion pour présenter leurs doléances au ministre de la Justice. Il a souhaité une amélioration des conditions de détention, l’accroissement des activités professionnelles et le traitement rapide des dossiers au niveau de la justice.

 

Proclamée en 2009 par l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), la Journée Nelson Mandela est célébrée chaque 18 juillet, date d’anniversaire de Mandela, afin de commémorer la contribution de cet homme "à la culture de la paix et de la liberté".

Source: Alerte Infos



Lundi 18 Juillet 2016 - 16:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter