Ouganda: le roi du Rwenzururu reste détenu, tension dans la région

En Ouganda, la situation reste tendue dans l'ouest du pays après les évènements sanglants de ce week-end qui ont touché la région du Rwenzori. Selon les autorités, la garde royale du roi du Rwenzururu a attaqué samedi une patrouille des forces de l’ordre. Dimanche, le palais du roi a été pris d'assaut par les forces de l'ordre, le roi a été arrêté ainsi que 139 membres de la garde royale et une journaliste. Au total, le bilan fait état de plus de 60 morts. Ni le président Museveni ni le gouvernement ne se sont encore exprimés sur ces évènements.



Le dernier bilan officiel de ce week-end sanglant fait état de 46 morts du côté des assaillants, 16 du côté des forces de l'ordre. Un chiffre sous-estimé selon un député de l'opposition de Kasese, Robert Centenary. Il accuse les autorités de propagande assurant que les hostilités ont été ouvertes par les forces de l'ordre.
 
Le roi Mumbere a été transféré à la station de police de Jinja. La prison de la ville est connue pour détenir les responsables de terrorisme. Robert Centenary a pu le voir et se dit inquiet pour sa santé. Selon lui, Mumbere n'a pas accès à son traitement. Le député affirme avoir fait le déplacement depuis Kasese avec d'autres étant anxieux pour sa sécurité.
 
Dans la soirée, la journaliste Joy Doreen Biira a été libérée sous caution. Elle avait été arrêtée alors qu'elle couvrait l'assaut contre le palais royal, au motif d’« incitation au terrorisme ». Pour son avocat, Nicholas Opiyo, elle est innocente, et il s'agit d'une tentative d'intimidation contre une journaliste qui fait simplement son travail.

Rfi.fr

Mardi 29 Novembre 2016 - 11:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter