Pape Amadou Diack : «il y aura probablement d’autres morts dans la bousculade de Mouna».

Les Sénégalais qui n’ont pas encore vu leurs proches partis accomplir le cinquième pilier de l’Islam ne vont pas être rassurés par les déclarations de Pape Amadou Diack. En effet, le Directeur général de la Santé et chef de la Mission envoyée à la Mecque a déclaré que le nombre de morts sénégalais dépassera certainement les 33 recensés.



Pape Amadou Diack : «il y aura probablement d’autres morts dans la bousculade de Mouna».
«On est en train de poursuivre les recherches pour identifier d’autres cas à partir des informations que nous avons», a déclaré Pape Amadou Diack à nos confrères de l’Observateur. Le chef de la Mission médicale envoyée à la Mecque s’exprimait sur l’état d’avancement des travaux d’identification des morts sénégalais lors de la bousculade de Mouna. Et d’ajouter : «Probablement, il y aura d’autres cas de décès».
 
Pape Amadou Diack, par ailleurs Directeur général de la Santé, assure cependant que le travail d’identification se fait en parfaite intelligence avec les autorités Saoudiennes : «La partie sénégalaise a pratiquement toutes les compétences en place (à la Mecque). Toutes ces compétences sont mises à contribution pour pouvoir bien délibérer par rapport à tous les cas», affirme-t-il.
 
Et pour avoir le maximum d’éléments, M Diack assure que des rotations sont régulièrement effectuées : «On fait le tour de l’ensemble des structures sanitaires et des morgues au niveau de la Mecque, à Arafat. Nous allons même à Taïf et Djeddah», explique-t-il.
 
 
Mais ce travail colossal n’est pas seulement abattu par la Commission médical, nous apprend le Dg de la Santé car, les privés aussi participent au processus : «C’est un travail d’équipe. Tout le monde est présent. Et pour chaque cas, nous discutons et sortons tous les éléments nous permettant de faire la lumière sur tout».
 

Ousmane Demba Kane

Mercredi 7 Octobre 2015 - 12:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter