Pape Dieng : «La Senelec ne peut pas se permettre de… »

Les remous à la Senelec continuent de faire couler beaucoup d’encre. En effet, la grève des prestataires qui secouent cette entreprise a fait réagir, à son tour, son directeur général, Pape Dieng, qui s’est pondu d’un communiqué pour donner sa version. Affirmant du coup, que la Senelec ne peut pas de recruter ces agents qui revendiquent leur intégration dans cette société.



Pape Dieng : «La Senelec ne peut pas se permettre de… »
«Des prestataires travaillant avec Senelec ont entamé un mouvement d’humeur, la veille de la fête du travail, pour exiger leur recrutement immédiat dans l’entreprise», peut-on lire dans le communiqué de Pape Dieng, le directeur général de la Senelec. Il s’exprimait sur le mouvement d’humeur des prestataires de l’entreprise qui réclament leur intégration dans le service. Et Pape Dieng de poursuivre : «depuis le 28 avril 2015, certains d’entre eux ont refusé de travailler dans le but de bloquer le système de relève-facturation de Senelec».

Selon lui, il n’est envisageable pour la Senelec, «de recruter 600 personnes effectuant des tâches appelées à disparaitre», car, explique-t-il, «dans ce contexte économique difficile, Senelec a engagé des solutions innovantes pour maitriser ses charges tout en améliorant la qualité de service». Et ces réformes, annonce M. Dieng, consistent : «à moderniser l’outil de production par l’introduction du mix énergétique, du remplacement des compteurs électromécaniques par des compteurs numériques, de l’introduction des compteurs prépaiement à grande échelle, en vue de supprimer les activités de relève des compteurs».

Mais pour un souci de transparence, conclut le directeur général, «sur les 100 personnes qui lui sont autorisées, Senelec organisera des concours ouverts à tous les Sénégalais remplissant les critères définis, en particuliers les prestataires ayant les compétences requises pour le poste concouru»

Ousmane Demba Kane

Vendredi 29 Mai 2015 - 09:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter