Pèlerinage de Popenguine: la guerre des opérateurs de télécommunications bat des records



Pèlerinage de Popenguine: la guerre des opérateurs de télécommunications bat des records
Les opérateurs de téléphonie rivalisent d'ardeur commerciale à Popenguine, multipliant affiches et offres promotionnelles dans l'espoir de recruter de nouveaux clients.

L'appétit des sociétés concernées se trouve aiguisée par la présence de milliers de fidèles catholiques qui ont investi cette commune rurale de la Petite-Côte sénégalaise pour les besoins du pèlerinage marial annuel.

Une guerre des couleurs arbitrée par l'ARTP et ses affiches, au grand bonheur de certains pèlerins qui profitent autant que faire se peut des offres disponibles.

Ils sont aidés en cela par de gros camions qui font le tour du village de Popenguine pour vanter les nombreux produits présentés par les opérateurs. Une stratégie de promotion à peu de frais, en attendant la fin de ce 126e pèlerinage marial.

De même, des jeunes filles et garçons, habillés aux couleurs desdits opérateurs, tentent de leur côté de convaincre des clients potentiels perdus dans la contemplation de catalogues d'offres proposés.

"Nous avons déployé plus de 300 personnes, sans compter les revendeurs et les détaillants qui sillonnent le village de Popenguine avec une large gamme d'offres et d'opportunités nouvelles", déclare un responsable coachant une équipe mobilisée par un opérateur très en vue à Popenguine.

Des tee-shirts, gadgets, bouteilles d'eau fraîche, des sacs, nattes de prière et autres objets à l'effigie de marques opérant sur le marché sénégalais sont gratuitement distribués aux curieux venus se masser devant les quartiers généraux des différents opérateurs.

Ailleurs, les agents marketing sont disséminés dans la foule, à l'abordage des pèlerions dont le nombre croît avec l'arrivée des marcheurs qui ont rejoint Popenguine au prix de nombreux efforts.

De jeunes fidèles pour l'essentiel, ces nouveaux venus, issus de différentes paroisses sénégalaises, se distinguent autant par leur foi pour Marie que par leurs tee-shirts et accessoires à l'effigie des opérateurs se partageant le marché local.

Le corps dégoulinant de sueur, les pieds souvent nus, ils ne se font pas prier pour ruer dès leur arrivée vers le siège des opérateurs parrains. Pour se reposer de leurs efforts, en attendant consignes et récompenses sans doute de leurs parrains.

Khalil

Lundi 9 Juin 2014 - 12:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter