Pour Abdou Diouf, «Québecquois de cœur», la francophonie doit s'adapter au multilatéralisme

Abdou Diouf, le secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), s’est adressé hier mercredi 18 septembre aux députés de l’Assemblée nationale du Québec. Un honneur qui n’a été accordé que six fois dans l’histoire de ce Parlement. Dans son discours, il a salué les combats menés par les francophones au Québec, et souligné la nécessité du multilatéralisme.



Abdou Diouf, président de l'Organisation internationale de la Francophonie. AFP / F. Coffrini
Abdou Diouf, président de l'Organisation internationale de la Francophonie. AFP / F. Coffrini
Abdou Diouf devant les parlementaires québecquois
Reportage à l'Assemblée nationale du Québec
Dans le salon bleu, chargé de boiseries, Abdou Diouf a appelé de ses voeux une réforme des institutions internationales pour mieux s'adapter à un monde de plus en plus interconnecté.
Plus


Source : Rfi.fr

 

Dépéche

Jeudi 19 Septembre 2013 - 13:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter