Présidence de l'Assemblée nationale: Cissé Lô "vote" Niasse

Moustapha Cissé Lô a définitivement jeté les armes pour la bataille du perchoir. En conférence de presse tenue à Dakar hier, vendredi 20 juillet, le tonitruant responsable « apériste » de Touba, ministre conseiller récemment limogé par Macky Sall, a en effet officiellement mis fin à sa contestation du choix de Moustapha Niasse comme futur président de l’Assemblée nationale. Cissé Lô dit s’être rangé derrière l’invite que lui a faite Macky d’accepter que le leader de l’Afp soit le candidat de Bennoo Bokk Yaakaar à la succession au perchoir du libéral Mamadou Seck. « Le Président Macky m’a demandé de ne briguer aucun poste… Je fais ce qu’il me demande de faire… C’est lui qui gère ma carrière politique… », a notamment dit Cissé Lô.



Présidence de l'Assemblée nationale: Cissé Lô "vote" Niasse
L’épée de Damoclès qui menaçait Bennoo Bokk Yaakaar, avec la contestation de la candidature au perchoir de Moustapha Niasse par Moustapha Cissé Lô, ne plane apparemment plus au-dessus de la coalition ayant porté Macky au pouvoir. Pour cause, le bouillant responsable de l’Alliance pour la République à Touba, ministre conseiller récemment limogé par le Chef de l’Etat, a jeté définitivement l’éponge pour la course vers le perchoir.

Au cours d’une conférence de presse organisée à Dakar hier, vendredi 20 juillet, Moustapha Cissé Lô qui refusait obstinément la candidature de Moustapha Niasse, le leader de l’Afp, à la présidence de l’Assemblée nationale, a décidé en effet de reconsidérer sa position et de faire marche arrière.  Pour le leader « apériste », c’est la rencontre d’avant-hier, jeudi, avec le président de la République, Macky Sall, par ailleurs président de l’Alliance pour la République, qui a permis de lever les « incompréhensions » sur sa candidature au perchoir.

Selon Moustapha Cissé Lô, Macky Sall lui a solennellement recommandé de faire abstraction de sa candidature au perchoir qui pourrait, même si elle reste légitime, créer des dissensions au sein de Bennoo Bokk Yaakaar. « Le Président Macky m’a demandé de ne briguer aucun poste… Je fais ce qu’il me demande de faire… C’est lui qui gère ma carrière politique… », a notamment dit Cissé Lô. La paix des braves ayant été scellée avec celui qui l’a récemment destitué de son poste de ministre conseiller, Moustapha Cissé Lô dit avoir suivi la recommandation de Macky Sall et avoir accepté de se retirer de la course au perchoir. Ouvrant ainsi la voie à Moustapha Niasse…

N’empêche, Cissé Lô n’en avouera pas moins que ce poste lui était naturellement destiné s’il avait maintenu sa candidature. « Notre coalition a remporté 119 sièges à l’Assemblée nationale…J’ai reçu l’accord de plus de cinquante députés de soutenir ma candidature et de me donner leurs signatures pour le vote du président de l’Assemblée nationale ». Prenant alors à témoin le Sénégal, selon ses propres propos, l’ancien ministre conseiller de Macky Sall a officiellement annoncé son retrait de la course vers la présidence de la chambre basse du Parlement.   

Une pierre venait d’être enlevée du jardin de Bennoo Bokk Yaakaar et l’unité de la coalition, menacée d’implosion par cette double candidature pour le perchoir, préservée avec le désistement de Moustapha Cissé Lô.  Conséquence : Macky Sall  balise le chemin à sa décision prise en conférence des Leaders de sa coalition de faire de Moustapha Niasse le candidat de Bennoo Bokk Yaakaar pour la succession du libéral Mamadou Seck à la présidence de l’Assemblée nationale. Son retrait de la course vers le perchoir officialisé, Moustapha Cissé Lô n’en demandera pas moins à Macky Sall, son chef de parti, de le décharger de son poste de responsable de l’Alliance pour la République à Touba.
 
Source : Sudonline


Samedi 21 Juillet 2012 - 13:50




1.Posté par Djibril Sall le 22/07/2012 00:24
Merci continu de battre derrière le président Macky Sall

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter