Présidence du Sénat : Y a-t-il un deal entre Macky Sall et Ousmane Tanor Dieng ?

Comme prévu, le candidat de la coalition, Benno Siggil Sénégal lors de la présidentielle du 26 février à été élu président de l’Assemblée nationale. Moustapha Niasse récolte ainsi les fruits de son soutien au candidat le plus mieux placé de l’opposition au premier tour. Arrivé troisième derrière Niasse, Macky et Wade au premier tour, Ousmane Tanor Dieng aura-t-il la même récompense que le leader de l’Alliance des forces de progrès (Afp) ?



Présidence du Sénat : Y a-t-il un deal entre Macky Sall et Ousmane Tanor Dieng ?
En tout cas, au sortir de la visite que le candidat de la coalition « Macky 2012 », Macky Sall avait effectuée à son domicile juste après la proclamation des résultats du premier tour, Ousmane Tanor Dieng avait déclaré que son soutien est sans conditions, précisant que l’objectif est de gagner ensemble et gouverner ensemble. Moustapha Niasse avait fait la même déclaration, mais dans les coulisses nombre d’observateurs révélaient que M. Sall avait promis à Niasse la présidence de l’Assemblée nationale.

Tout laisse croire que qu’il y a eu des engagements entre Niasse et Tanor lors des tractations pour le second tour de l’élection présidentielle. Les jalons posés par le leader du Ps semblent indiquer qu’il attend d’autres choses du chef de l’Etat. En effet, après avoir été élu député sur la liste départementale de la coalition, Bennoo Bokk Yaakar, Ousmane Tanor Dieng a démissionné de son poste de député. Comme son rival de tous les jours, Moustapha Niasse est à l’Assemblée nationale, Otd attend peut-être un autre gâteau à la dimension de son rang. Le Sénat n’est-il pas la planque rêvée ? Le président de cette chambre assure l’intérim en cas de vacance du pouvoir. C’est peut-être à cause de cela que les responsables de l’Alliance pour la République ont pris les devants, affirmant qu’il n’est pas question que le président du Sénat ne soit pas «Apéristes». Ce sont des voix autorisés qui sont mobilisées pour défendre l’idée. Selon le porte-parole, Seydou Guèye, le Directoire du parti a demandé au président, Macky Sall de mettre un militant du parti à la tête du Sénat.

La démarche de l’Apr ne semble pas laisser indifférent le leader du Ps. « Comme on l’a fait pour l’Assemblée nationale, nous discuterons au sein de Benno Bokk Yaakar entre leader pour savoir ce que nous allons faire de manière consensuelle pour le Sénat et toutes les autres institutions qui restent », déclaré Ousmane Tanor Dieng lors d’une visite à Fatick. Le leader du Ps veut un consensus fort. « Nous ne voulons pas d’une unanimité molle de consensus mou qui pourrait inhiber la démocratie », a-t-il indiqué. M. Dieng dit inscrire l’action du Ps dans la loyauté. « Le parti socialiste continuera à être loyal à l’égard du nouveau pouvoir tout en veillant à respecter ses engagements », a-t-il souligné. Qui parmi ces deux alliés va trahir ses engagements ?


Mardi 14 Août 2012 - 03:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter