Présidentielle 2012: IPAR, CNCR et CONGAD interpellent les candidats sur l'agriculture et le foncier

Générer une croissance durable sur les plans économique, social et écologique pour réduire la pauvreté et offrir des emplois aux jeunes actifs, c’est ce que veulent le CNCR, l’IPAR et le CONGAD qui comptent saisir la présidentielle de février 2012 pour imposer la reconsidération du secteur agricole dans les politiques publiques.



Présidentielle 2012: IPAR, CNCR et CONGAD interpellent les candidats sur l'agriculture et le foncier
A quelques encablures de l’échéance électorale, le souci de ces organisations est de relever les défis majeurs du Sénégal dans le domaine de l’emploi, de l’accaparement des terres et de la lutte contre la pauvreté, nous apprend un communiqué parvenu à la rédaction de Pressafrik. En effet, après la crise alimentaire de 2008, le CNCR, l’IPAR et le CONGAD ont jugé urgent, en vue de la perspective de 2012, de mettre en débat, les enjeux liés à l’agriculture, notamment la question de la réforme foncière.
 
Une initiative qui vise à « créer un espace de débat et de dialogue entre les différentes composantes de la société sénégalaise sur la vision et les perspectives placées dans le secteur agricole et rural », lit-on dans ce communiqué. Une mise en débat qui aura lieu à travers un forum ayant pour objectif de repositionner l’agriculture et le secteur rural au cœur des politiques publiques.
 
Il sera question de vulgariser et de faire mieux comprendre la place et le rôle de l’agriculture dans le développement économique et social, mais surtout d’accorder une place de choix au foncier. A cet effet, des propositions de réformes sur la gestion foncière en milieu rural seront faites par rapports aux multiples problèmes auxquels est confronté ce domaine.


Lundi 13 Février 2012 - 02:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter