Présidentielle au Togo: John Dramani Mahama et Alassane Ouatara à Lomé

Au Togo, le président ghanéen John Dramani Mahama et son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, sont arrivés, ce mardi matin, à Lomé pour tenter de ramener un peu de sérénité, alors que l'opposition et la majorité se déchirent au sein de la Commission électorale. Le processus de compilation et de vérification des résultats avance extrêmement lentement en raison de multiples contestations de l'opposition qui relève de nombreuses erreurs.



Les président Ivoirien et Ghanéen vont-ils réussir à désamorcer la crise au sein de la Commission électorale togolaise ? Pour l’instant, le travail de la Céni est quasiment au point mort. Lundi soir, les membres ont même failli en venir aux mains, selon plusieurs témoins, tant la situation est tendue. L’opposition, qui relève beaucoup d’erreurs sur les procès-verbaux, les commissions locales, mène une intense guérilla pour obtenir des vérifications. Mais les délégués de la majorité rétorquent que l’opposition pinaille sur des erreurs de calcul pour des motifs inavouables.

 
Samedi, dernier délai pour les résultats
Manifestement, le général Sangaré, l’expert de l’OIF qui dirige le comité d’accompagnement à la Céni, n’arrive plus à entretenir le dialogue. Lundi, Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial de Ban Ki-moon pour l’Afrique de l’Ouest, a tenté de raisonner les esprits en appelant chacun au respect des règles prévues par la Céni. Il a aussi discuté longuement avec Jean-Pierre Fabre le leader de l’opposition. En privé, Mohamed Ibn Chambas déplore l’extrême politisation de la Céni togolaise. Quoi qu’il en soit, les Togolais devront trouver une solution rapide, car la loi donne au maximum six jours, c'est-à-dire jusqu’à samedi, pour annoncer les résultats provisoires.
 

Rfi.fr

Mardi 28 Avril 2015 - 14:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter