Programme d’urgence de la prévention des inondations : estimé à 700 milliards, l’Etat en est à 5 milliards de plus



L’annonce est du Premier ministre, Aminata Touré, elle-même qui était en visite ce lundi matin dans la banlieue de Dakar pour se rendre compte de l’état d’avancement des ouvrages inscrits dans la phase d’urgence de la lutte contre les inondations. Une visite à l’issue de laquelle, la cheffe du gouvernement souligne :
 

« Ce programme s’inspire dans le cadre de la prévention des inondations. Un programme sur dix (10) ans estimé à 700 milliards. Nous en sommes déjà à un niveau de dépenses de 705 milliards concernant plusieurs sites dont 40 milliards alloués à la banlieue ». Sans pour autant exprimer ce regret. « Sur Guinaw Rail, il y a neuf familles qui bloquent les travaux alors qu’on a un projet de 4 milliards qui va vraiment soulager les populations environnantes ».

 
Des familles qu’elle ne manque pas d’inviter à retrouver la raison et rejoindre « le site Tawfekh où l’Etat a investi d’énormes ressources, l’école est disponible, le centre de santé le sera, des conditions de vie acceptables » et que « ces travaux portent leurs fruits ». Pire selon elle, « on a malheureusement vu que les populations n’utilisent pas les ouvrages de manière rationnelle mais en font des dépotoirs, des déversoirs d’ordures ».

 
Décidée à soulager les deux (2) millions de personnes vivant dans la banlieue, la cheffe du gouvernement d’annoncer toutefois que les « travaux ne vont pas se terminer cette année » car  « d’autres travaux importants iront jusqu’en 2015 » mais « même pour cela, l’état des travaux permettront de soulager beaucoup les populations ». Mieux, « pour les travaux de 2014, toutes les entreprises ont garanti le respect des délais ». 


Lundi 19 Mai 2014 - 21:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter