Quatre soldats français tués par un militaire afghan présumé

Quatre soldats français de la force internationale (Isaf) déployée en Afghanistan ont été tués, ce vendredi 20 janvier 2012, dans la vallée de Tagab au nord-est de Kaboul. Ils auraient été abattus par un homme portant un uniforme militaire afghan qui a aussitôt été interpellé. Ces décès porte à 82 le nombre de militaires français morts en Afghanistan depuis le début du conflit en 2001.



Les forces françaises en Afghanistan sont déployées surtout à l’est du pays, près de Kaboul, dans la province de Kapisa et le district de Surobi. Jonathan Saruk/Getty Images
Les forces françaises en Afghanistan sont déployées surtout à l’est du pays, près de Kaboul, dans la province de Kapisa et le district de Surobi. Jonathan Saruk/Getty Images
« Un homme portant un uniforme afghan a ouvert le feu sur des Français », a déclaré une source anonyme auprès des forces de sécurité afghanes à l’agence France-Presse. Il aurait ainsi abattu quatre soldats et blessé 16 personnes. L’attaque est survenue ce vendredi matin vers 8h, heure locale (3h30 TU) dans le district de Tagab, au sud de la province de Kapisa. Depuis, le périmètre de la base française a été circonscrit. L'accès y est interdit d'accès aux forces de l'ordre afghanes, a indiqué une autre source sécuritaire.

La France compte actuellement 3 600 soldats dans le pays, après le retrait de 400 de ses militaires depuis le mois d'octobre. Les forces militaires françaises sont déployées principalement dans cette province située au nord-est de la capitale, Kaboul, où la situation est particulièrement tendue. Les soldats français sont régulièrement la cible d’assauts de la part des insurgés. Et ce n’est pas la première attaque perpétrée par un homme portant l’uniforme afghan. En décembre dernier, deux soldats français avaient déjà trouvé la mort, victimes des tirs d’un soldat de l'Armée nationale afghane dont ils assuraient la formation. La fusillade avait eu lieu dans cette même vallée de Tagab.

Enfin le 13 juillet dernier, dans le village de Joybar, c'est un Afghan portant un uniforme de la police locale afghane qui avait déclenché la bombe qu'il portait sur lui, tuant cinq commandos français. Depuis 2001, 82 soldats français ont perdu la vie en Afghanistan principalement lors d'attaques d'insurgés.
Source: RFI


Vendredi 20 Janvier 2012 - 10:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter