RDC: John Kerry «très inquiet» de l’aide extérieure fournie aux groupes rebelles

L’Américain John Kerry se dit « très inquiet » de l’aide extérieure dont bénéficient les groupes rebelles dans l’est de la RDC. Une mise en garde des Etats-Unis à l’égard du Rwanda, alors que le Conseil de sécurité de l’ONU a voulu peser de tout son poids pour soutenir l’accord de paix signé par les pays de la région.



John Kerry se dit « très inquiet » de l’aide extérieure dont bénéficient les groupes rebelles dans l’est de la RDC. REUTERS/Mandel Ngan/Pool
John Kerry se dit « très inquiet » de l’aide extérieure dont bénéficient les groupes rebelles dans l’est de la RDC. REUTERS/Mandel Ngan/Pool
John Kerry a épargné au Rwanda d’être nommément cité devant le Conseil de sécurité. Son porte-parole s’en était de toute façon chargé deux jours plus tôt, mais le message des Etats-Unis reste le même : le soutien au M23 doit cesser.
« Je veux être très clair, a affirmé John Kerry, toutes les parties doivent immédiatement mettre fin à leur soutien aux groupes rebelles armés. Tous les gouvernements doivent arrêter ceux qui bafouent les droits de l'homme et poursuivre en justice leurs auteurs. Il faut mettre un terme à l'ère de l'impunité ».
Autour de la table du Conseil de sécurié, les diplomates parlent d’un tournant et d’une opportunité pour mettre fin au conflit dans la région des Grands Lacs. « Ce n’est pas parce que dans le passé il y a eu de tels accords qui n’ont pas été suivis d’effets qu’aujourd’hui, a déclaré le ministre Pascal Canfin qui représentait la France, c’est forcément voué à l’échec. On est face à une nouvelle histoire, face à un nouvel accord, à une nouvelle responsabilité collective ».
Le Conseil de sécurité a lancé un appel signé par tous ses membres, y compris le Rwanda, à ne plus à ne plus tolérer aucune aide ou soutien aux groupes armés en RDC.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Vendredi 26 Juillet 2013 - 12:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter