RDC : des éléments pro-régime mis en cause

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a indiqué mardi que des responsables des services de sécurité et du parti au pouvoir à Kinshasa ont été impliqués dans l'attaque d'un rassemblement de l'opposition le 15 septembre.



Dans un rapport, l'ONG affirme que "plusieurs jeunes hommes ont reconnu avoir participé à l'attaque et qu’ils avaient été recrutés par de hauts responsables de la sécurité et des responsables du PPRD, le parti du président Kabila.

Un rassemblement d'une coalition de l'opposition a été attaqué le 15 septembre par des jeunes armés de bâtons et de cailloux.

Selon HRW, "des agents de l'Agence nationale de renseignements (ANR), de la police et de l'armée, tous en tenue civile, auraient également pris part à l'attaque".

Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, a dénoncé un rapport "politiquement motivé" et "pas crédible".

Source : BBC Afrique 



Mardi 6 Octobre 2015 - 16:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter