Raqa, première ville syrienne à tomber aux mains des rebelles, une blogueuse raconte



Raqa, première ville syrienne à tomber aux mains des rebelles, une blogueuse raconte
En Syrie, le régime continue de bombarder plusieurs régions, selon l'observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Le sud de Damas, la province de Hama dans le centre et la ville de Raqa, dans le nord du pays ont été visés ce mercredi 20 mars 2013. Raqa est la première grande ville de Syrie à être totalement tombée aux mains des rebelles, c'était il y a deux semaines. Une jeune blogueuse syrienne qui vient de Raqa, aujourd'hui en France, témoigne de la situation.

Jolie brunette de 23 ans, Lamis, est blogeuse en Syrie. Elle se trouvait à Raqa lorsque la ville est tombée aux mains des rebelles le 6 mars dernier.

Une victoire facile selon elle, elle raconte : « ça n'a pas été très dur pour l'opposition car le régime a retiré ses soldats de la ville. Mais après la libération de la ville, ça a été horrible car le régime a commencé à bombarder avec ses avions. Alors avec ma famille, on a quitté la maison. Et la plupart des gens sont partis aussi, à cause des bombardements. Ils ne pouvaient pas rester ».

La ville de Raqa est maintenant aux mains des rebelles de l'armée syrienne libre et des islamistes du Front al-Nosra, qui ont rejoint l'opposition. La situation reste néanmoins compliquée pour les habitants, comme l'explique Lamis :

« L'Armée syrienne libre (ASL) et le Front al-Nosra contrôlent la ville. Ils protègent les maisons et empêchent les pillages. Et ils se sont emparés des bâtiments gouvernementaux. Les gens ne sont pas contents, car même si la ville a été libérée, ils ont été obligés de quitter leur maison ».

La population de Raqa s'est depuis réfugiée dans la campagne, proche de la frontière turque. Elle est venue grossir les rangs des déplacés, qui ont fui d'autres villes en Syrie.





Rfi.fr

Jeudi 21 Mars 2013 - 08:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter