Real Madrid : la surprenante confiance de Carlo Ancelotti !

A la veille d'un quart de finale retour face à l'Atlético Madrid, Carlo Ancelotti s'est présenté à la presse. Malgré les blessures de joueurs importants et la série noire face à l'Atlético, l'entraîneur a affiché une confiance étonnante.



Le Real Madrid est face au plus grand défi de sa saison. Incapable de battre l’Atlético de Diego Simeone depuis la dernière finale de Ligue des Champions (4-1 a.p.), les hommes de Carlo Ancelotti se retrouvent dans l’obligation de gagner à Santiago Bernabéu ce mercredi pour se qualifier en demi-finale de C1. Problème, le technicien italien devra faire sans de nombreux cadres, Benzema, Bale, et Modric manquant à l’appel pour blessure. Une cascade de forfaits qui a été largement évoquée par l’ancien coach du PSG en conférence de presse ce mardi. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Ancelotti ne se cherche aucune excuse.

 

« Nous avons l’habitude des blessures depuis la saison passée. L’équipe va bien, l’effectif est frais, je suis sûr que les joueurs qui vont jouer vont tout donner, a-t-il lancé. Tout l’effectif est prêt pour ce rendez-vous, les joueurs ne pourraient pas être plus motivés. » S’il se rassure en affirmant haut et fort qu’il a à sa disposition « la meilleure équipe du monde », Ancelotti a pris un malin plaisir à ne dévoiler aucun indice sur le onze qui sera aligné demain soir. « Nous avons beaucoup de solutions : ce pourrait être Chicharito, Jesé, ou un repositionnement de James », s’est-il contenté de déclarer, avant d’en remettre une couche sur sa confiance avant le choc : « Nous devons répéter ce que nous avons fait en première période à l’aller. Je ne pense pas que ce soit le match le plus compliqué. Ce serait plus compliqué de devoir remonter un score en notre défaveur. Nous avons la chance de jouer à la maison pour atteindre la demie. »

 

Mais outre le choix des hommes, le technicien devra surtout trouver la solution d’un véritable casse-tête, à savoir comment faire sauter le verrou d’un Atlético Madrid devenu la bête noire des Merengues. Cette saison, les deux équipes de la capitale espagnole se sont affrontées à sept reprises, pour trois nuls et quatre victoires colchoneras. « Nous n’avons pas gagné car l’Atlético est très fort, l’une des équipes les plus solides du monde. Ce que nous avons fait à l’aller nous donne confiance. Nous devons être concentrés, ne pas nous précipiter. L’important est de gagner, il y a de nombreuses façons de le faire. » Reste à trouver la bonne.


Footmercato

Mardi 21 Avril 2015 - 14:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter