Recrudescence du trafic de drogue : l’OCRTIS a épinglé 10 personnes avec 19 boulettes de haschich et 6 Kg de chanvre

Dix usagers de chanvre indien et de Haschich mis aux arrêts en seulement 48 heures. Un fait qui sanctionne la recrudescence de l’usage et du trafic de drogue dans les secteurs de Yoff, Ouakam et des Parcelles Assainies. Les limiers de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants (OCRTIS) ont mis au frais 10 inconditionnels de ces drogues.



Le coup de balaie effectué en 48 heures par les hommes du Commissaire, Mame Seydou Ndour sur l'axe Ouakam, Yoff et Parcelles Assainies a porté ses fruits. En ce sens que cela a abouti à la mise aux arrêts de 10 adeptes du haschich et de l’herbe qui tue (variété Fogny et Passol). Ces éléments de l’OCRTIS ont saisi au total 19 boulettes de haschich et 6 kg de chanvre indien. A Ouakam, l’action des limiers de l’OCRTIS a été conclue par l’interpellation du caïd de Haschich, (une drogue très prisée et quasiment introuvable sur le marché local). Ama Dièmé Ndoye, 27 ans détenteur du haschich, interrogé sur son origine, a balancé son fournisseur, Pape Mbaye Thiam, qui a été appréhendé à son domicile à Ouakam.


Le lendemain, 28 août selon le journal « L’Observateur », vers 18 heures, les enquêteurs de l’OCRTIS ont fait une descente aux Parcelles Assainies. Attab Dièmé, 25 ans, Moustapha Dièmé 26 ans et Cheikh Sidy Mané, 25 ans, ont été épinglés dans une chambre avec un bloc de chanvre (variété Fogny) et 125 grammes de la variété « Passol ». Le surlendemain 29 août, les hommes du commissaire Ndour ont investi le secteur de Yoff. Assane Ndiaye, 43 ans, Malick Touré, 38 ans, ont été interpellés dans un taxi urbain immatriculé DK 9158 U, immobilisé par la police.                                        


Samedi 30 Août 2014 - 12:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter