Récupération politique dans l’arène : Yékini fait la leçon à ses pairs



Récupération politique dans l’arène : Yékini fait la leçon à ses pairs
L’échéance de 2012 est proche et l’arène sénégalaise de plus en plus, constitue l’objet de convoitise des politiques. Sur une telle récupération « nuisible » des vedettes du sport national traditionnel, le roi des arènes recadre ses frères lutteurs, en attirant leur attention sur l’intention exacte des politiciens. « Les intentions des politiciens sont électoralistes. Rien que de l’appât pour piéger les naïfs », renseigne sur les colonnes de « L’observateur », Yahya Diop qui trouve « suspect et inacceptable » l’idée d’accorder des audiences à des lutteurs, à seulement quelques mois de la présidentielle. Le chef de file de l’écurie Ndakarou, en défenseur de la lutte de récuser « personnellement, je n’accepterai qu’aucun politicien essaie de phagocyter la lutte. C’est notre bébé. Comme tel, c’est nous qui l’avons conçu et entretenu jusqu’à ce qu’il soit aimé de tous ». L’enfant de Bassoul qui illustre par l’inexistence d’une arène nationale, n’a pas manqué de remettre ses pairs lutteurs sur les sillons. « Il faut que les lutteurs cessent d’être des espèces d’idiots qu’on manipule comme on veut et qu’ils apprennent à réfléchir », peste-t-il avant de préciser «  je ne répondrai à l’appel d’aucun politicien. Par contre je peux répondre à l’appel de l’autorité, à condition que cela ne ressemble pas à de la politique ».


Samedi 22 Octobre 2011 - 13:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter