Réintégration des 690 élèves-maîtres: le ministère de l’Education nationale dit niet.

Le dossier des 690 maitres-élèves qui s’étaient vus écartés de l’école de formation des enseignants est loin de connaitre son épilogue et ce, malgré la décision de la Cour Suprême qui avait ordonné leur réintégration, car jugeant que la procédure n’a pas été conforme à la loi. En effet, le ministère de l’Education, conforté par les députés compte user de tous les recours pour s’opposer à cette décision.



Réintégration des 690 élèves-maîtres: le ministère de l’Education nationale dit niet.
 «Ce dossier est très clair. Il y a eu fraude. Des Sénégalais au nombre de 690 ont bénéficié de passe-droits pour réussir à un concours auquel ils n’avaient pas droit. Et ils ont été remplacés». Ces propos sont de Mamadou Moustapha Diagne, le Directeur de la formation  et de la communication du ministère de l’Education nationale qui se prononçait sur la décision  de la Cour Suprême de faire réintégrer les élèves-maitres accusés de fraude.

Mr Diagne est d’avis que la décision de la Cour suprême concerne la forme plutôt que le fond et annonce leur ferme intention de s’y opposer : «En ce qui concerne le ministère de l’Education nationale, nous ne pouvons pas permettre et nous userons de toutes les voies de droit pour éviter que ces Sénégalais entrent dans le système. On ne peut pas confier nos enfants à des Sénégalais qui font 150 fautes dans une dictée», martèle-t-il.

Mais il faut dire que dans cette affaire, Serigne Mbaye Thiam n’est pas seul à s’opposer à la décision à la décision de la Cour Suprême. En effet, certains députés, parmi lesquels ceux de la majorité, ont commencé à signer une pétition pour que ces 690 élèves-maitres ne puissent intégrer le système éducatif ?

Ousmane Demba Kane

Lundi 7 Décembre 2015 - 08:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter