Réouverture de la frontière entre le Sénégal et la Gambie : des pressions ont eu raison de…

La réouverture des frontières entre le Sénégal et la Gambie est effective depuis ce matin. Cependant, certains chauffeurs continuent à se poser des questions sur les motivations de cette décision. Et la position la mieux partagée est que le Président Yaya Jammeh a exercé des pressions sur les autorités sénégalaises. Ce qui lui a valu d’avoir obtenu gain de cause.



«L’Etat du Sénégal a cédé sous la pression du Président Yaya Jammeh» : C’est la conviction d’une frange des chauffeurs qui pensent que l’esprit de concertation qui  a toujours prévalu dans ce dossier sensible n’a pas été respecté.

Et selon eux, la position du président de la République islamique de Gambie est motivée par la production d’anacarde en provenance de la Casamance et de la Guinée Bissau vers l’étranger via le port de Gambie.

Le transit de cette récolte est considéré comme une source de devise pour la Gambie qui en a besoin depuis que son économie est asphyxiée par la fermeture de la frontière. 

Ousmane Demba Kane

Mardi 24 Mai 2016 - 17:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter