Réponse de la Cellule de Communication de l’ADIE sur le marché gagné par SEMLEX EUROPE

Le journal Walfadjri (nous avons aussi repris l’essentiel de cette information mais depuis le journal Direct Info, d’où la publication de cette réponse de l’ADIE sur notre site), dans sa publication en date du 28 février 2013, a porté à l’opinion publique de fausses informations. Faisant usage de notre droit de réponse, nous vous faisons parvenir les éléments de réponse ci-après :



Réponse de la Cellule de Communication de l’ADIE sur le marché gagné par SEMLEX EUROPE
Dans l’article, il est fait mention d’un marché de 250 millions de francs cfa, alors qu’il s’agit d’un marché de 79 millions, qui de plus n’est pas régi par le code des marchés publics du Sénégal, mais plutôt par les procédures de l’Union européenne notamment « le guide pratique des procédures contractuelles dans le cadre des actions extérieures de l’Union Européenne ». Cette procédure ne laisse aucune possibilité à une quelconque manipulation.

La société SEMLEX EUROPE a présenté l’offre financière la moins disante ainsi qu’une offre technique conforme aux spécifications. En outre, elle a répondu à l’ensemble des critères de qualification. En conséquence, elle a été retenue par la commission d’évaluation des offres.

Il convient de préciser que le Directeur général ne faisait pas partie de cette commission qui a travaillé en toute transparence et en toute indépendance.

Le rapport d’évaluation du marché a été approuvé par la Direction de l’investissement du Ministère des finances ainsi que par la Délégation de l’Union européenne, conformément aux procédures en vigueur.

Concernant la société Regio SIS, partenaire local de SEMLEX EUROPE dans le cadre de ce marché, le Directeur général de l’ADIE ne connaissait ni son Directeur, ni aucun autre membre de sa direction. La première et seule rencontre a eu lieu à l’occasion de la livraison du matériel (bien après la signature du marché) et il n’a jamais travaillé avec eux auparavant.

Conformément à l’article 31 de la Convention de Cotonou, ce marché de l’Union Européenne est hors taxes et hors douanes. L’artifice invoqué dans l’article pour échapper aux taxes douanières est donc infondé.

Votre journal évoque aussi un malaise à l’ADIE, au moment même où y règne une ambiance de travail conviviale et sereine.

Cet article de presse vient d’individus mal intentionnés, déjà identifiés, dont la volonté manifeste est de discréditer le travail de l’audit physique biométrique qui a été mené avec un grand succès et qui constitue une des réalisations majeures du mandat de son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal. Tout le reste n’est que manipulation et intoxication pour porter atteinte à l’image de l’ADIE et à celle de son Directeur général.

En tout état de cause, l’ADIE se réserve le droit de déposer une plainte pour diffamation auprès des juridictions compétentes.


Jeudi 28 Février 2013 - 19:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter