Report de l’élection législative : Premier clash entre Macky et le Pds

Me Abdoulaye Wade avait promis de laisser le champ libre à son successeur, Macky Sall. Mais le Parti démocratique sénégalais (Pds) n’a pas l’intention de faciliter la tâche au nouveau président. A peine installé, voilà que les divergences commencent et elles concernent la question de l’élection législative.



Report de l’élection législative : Premier clash entre Macky et le Pds
Alors que le Président élu a souhaité « construire un consensus de toute la classe politique sur un report de la législative de deux semaines », selon son plénipotentiaire Mahmout Saleh, le Pds oppose un niet catégorique.

« Nous avons pris contact avec la direction du Pds (dimanche soir). Ils viennent de nous notifier le refus catégorique d’accepter le principe d’un consensus devant conduire au report de l’élection législative et la fixer entre le 1er juillet et le 08 juillet. Nous en prenons acte », indique Mahmout Saleh dans le journal « Enquête ».

Face à cet état de fait, M. Saleh affirme que le camp présidentiel va opter pour « le deuxième recours », à savoir, la dissolution de l’Assemblée nationale. « Le président de la République, une fois installé, prendra les dispositions, de façon à faire ce que la loi lui autorise, c'est-à-dire aller vers la dissolution de l’Assemblée nationale », a-t-il fait savoir. 


Mardi 3 Avril 2012 - 10:38




1.Posté par sigua sigua le 03/04/2012 16:46
ces pds ne savent pas encore combien ils sont détestés par les sénégalais .Macky doit les auditer et les mettre en prison car ce sont de sacrets voleurs

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter