Rescapée du naufrage de Bettenty : «Je retournerai chercher des moules»

Les difficiles conditions auxquelles sont confrontées les femmes de Bettenty font que certaines des rescapées du drame qui a coûté la vie à 21 d’entre elles sont prêtes à braver une nouvelle fois le danger, à la recherche de moules.



Rescapée du naufrage de Bettenty : «Je retournerai chercher des moules»
Les devoirs ont des exigences et nul ne peut passer outre. C’est ce que semble dire Maï Sène, l’une des rescapées du naufrage de Bettenty qui a emporté 21 personnes. Mais, Maïmouna Sène de son vrai nom, affirme qu’elle n’a pas d’autre choix si ce n’est de se remettre à la recherche de moules, car devant subvenir aux besoins de sa familles.

En effet, rapporte l’Enquête, la dame âgée de 31 ans est l'une des survivantes du drame survenu lundi dernier, alors qu'elles revenaient d'une collecte de aches (pagnes) lorsque leur pirogue, la surcharge aidant, a chaviré.

Revenant sur le film du drame, Maï Sène soutient que les cris de ses compagnons raisonnent encore dans ses oreilles. Car, quand elles ont été jetées dans le l’eau, certaines d’entre elles se sont agrippées à ses jambes tandis que d’autres l’étranglaient dans leur peur d’être happées par les abîmes.

Elle-même, n’a dû son salut qu’à une vague qui l’a projetée sur l’épave à laquelle elle s’est cramponnée de toutes ses forces conjurant le sort pour qu’arrive des secours.

La jeune dame, en état de grossesse de 6 semaines a eu plus de chance que l’autre femme enceinte qui a perdu la vie au district sanitaire de Sokone où elles étaient toutes les deux soignées.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 27 Avril 2017 - 12:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter