Réseau Facebook: changement de pseudos, demandes d'ajouts...les jeunes parlent

Destiné à rassembler des personnes proches ou inconnues, Facebook est aujourd’hui un réseau très prisé, surtout par les jeunes. Si certains acceptent d’afficher leurs propres identités, d’autres préfèrent se cacher, soit pour « jouer à la star », soit pour des motifs de sécurité. A Dakar, la plupart des jeunes possédant un compte sur ce réseau disent vouloir juste se faire des amis, même si le constat est que beaucoup parmi eux s’adonnent à des « jeux » qui parfois, leur portent préjudice.



Réseau Facebook: changement de pseudos, demandes d'ajouts...les jeunes parlent
Devant la porte du lycée John Fidgerald Kennedy, le bruit assourdissant des moteurs des voitures qui passent ne semblent pas perturber la discussion passionnante d’un groupe de jeunes filles en blouses roses. Ces élèves en classe de troisième partagent quelque chose en commun : elles ont toutes un compte Facebook.
 
 L’une d’entre elles, du nom de Fatou Mbao Ndoye est presque une dépendante.  « Je me connecte presque tout le temps, c’est à la mode en plus je me fais pleins d’amis », confie-t-elle avec allégresse. Habillée d’un haut rouge assorti de ses ballerines elle ajoute « de nos jours tout le monde possède  un compte Facebook, cela permet de rester en contact tout le temps avec ses amis ». Une passionnée, Fatou l’est, mais  cela ne l’empêche pas d’être méfiante des dangers auxquels sont exposés les utilisateurs dudit réseau. « Mon pseudo c’était  fatoush et j’ai changé de nom parce que j’ai entendu dire qu’il  y a des pirates sur Facebook et je ne tiens pas à ce qu’on gâte ma réputation », dit-elle.
 
Nafissatou Ndiaye  alias Fina  semble plus  dynamique. La jeune fille âgée  de 18 ans répond de manière spontanée : « ah bien sûr ! J’ai un compte Facebook , j’ai plein d’amis et jusqu’à présent  je reçois presque chaque jour des demandes », se réjouit-elle. Comme Fatou, Fina très élancée et raffinée dans sa robe multicolore adore aussi se faire des amis. Elle est passionnée de mode et prend plaisir à regarder tout ce qu’on publie comme nouveautés. Néanmoins, elle dit être « très  prudente parce que tout site revêt  des méfaits et Facebook  n’est  pas excepté »
 
Loin d’être l’affaire exclusive des jeunes filles, Facebook est également un réseau très usité par les garçons qui y trouvent aussi leur compte. Aliou Mbaye la vingtaine sonnée ne fait pas exception à la règle, mais s’indigne de l’attitude de certaines filles dans ce réseau. « Certaines filles ne mesurent  pas leur valeur et publient des photos dévergondées  », fustige le garçon habillé en chemise carreau.

Pourtant c’est avec  son vrai nom qu’Aliou a ouvert son compte Facebook, mais signale-t-il, « quand j’ai entendu parler de piraterie qui existe dans ce réseau, j’ai préféré  changer de nom en mettant le diminutif  Lune ».
 
 
Par ailleurs, le garçon n’est pas le seul à user de cette méthode à laquelle beaucoup font recours pour ne pas se trouver dans les mailles de personnes mal intentionnées. Marguerite Bocandé est connue sous le pseudo d’Afi par ses amis virtuels. A la question pourquoi une telle mesure, elle répond sans gêne : « J’ai changé de nom pour faire la star ». Néanmoins, comme la plupart de ses copines, Afi aussi utilise Facebook dans le but de connaître de nouvelles personnes, mais surtout pour retrouver ses copines du collège où elle a fait ses classes antécédentes. « D’ ailleurs je n'accepte  jamais de demandes inconnues », prévient la fille âgé de 19 ans au teint clair.

Chadine Salane Diouf (Stagiaire)

Jeudi 29 Août 2013 - 16:02




1.Posté par tiens t''''auras du boudin le 21/12/2013 01:59
je dirai surtout que c'est pour mieux arnaquer, scamer et voler le blanceuropeen et la blanche europeenne, que tous ces arnaqueuses change de pseudo.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter