Responsabilité au coaching

L’équipe du Nigéria s’est brillamment qualifiée ce dimanche à Rustenberg pour sa 14è demi finale face à des pachydermes trop lourds et en manque de bonne sensation.



Responsabilité au coaching
Un échec surprenant au vu de la qualité des joueurs ivoiriens mais logique au regard du coaching de l’entraineur Lamouchi qui a manqué de courage pour conserver sa fabuleuse équipe contre la Tunisie.

Stéphane KESHI et ces jeunes pousses nigérians ont pris le meilleur sur les « hyper favoris » éléphants constitués des Yaya Touré, Gervhino, Didier Drogba et autres.

Comment ça se fait ?

D’abord la logique du jeu sur le terrain a été respectée. Eminike, Sunday Mba, Moses ont été grands, sans complexe et efficace face à des ivoiriens destabilisés. Presque tout le monde est passé à côté. On peut aisément déduire d’un malaise dans l’état d’esprit des joueurs lié au coaching de Lamouchi.

Tous les spécialistes de la côte d’ivoire ont félicité le jeune intelligent coach ivoirien pour son audace et sa clairvoyance lors du match contre la Tunisie. Car il a réussi à trouvé une belle équipe de la côte d’ivoire bien articulée. Avec en prime un nouveau venu Lassina Traoré qui a pesé sur la défense adverse. Une victoire sans bavure a conclu cette qualité de management.
Contre l’Algérie, Lamouchi a décidé de faire reposer « 9 de ses titulaires ». Logique. Didier Drogba un peu court physiquement a eu un temps de jeu suffisant pour avoir le rythme pour la suite. Mais malgré son but inscrit, ce n’était pas suffisant pour être parmi les meilleurs du moment de la côte d’ivoire.

Contre toute attente, à l’appel du match contre le Nigeria, un absent de taille : Lassina Traoré. Ce qui se sentira durant tout le match, Didier était le plus souvent court physiquement dans le pressing sur les défenseurs nigérians et n’offrait quasiment aucune solution aux joueurs de charme de couloir de la côte d’ivoire. Gervhino sera complètement noyé et Kalou inefficace, Yaya pas serein… Pendant que les Nigerians se baladaient sur le terrain avec une possession de balle supérieure.

Le coach sera le seul à ne pas s’en apercevoir et fera ensuite des remplacements qui s’avèreront inefficace…

Sport-ivoire

Lundi 4 Février 2013 - 12:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter