Réunion d'une ébauche d'internationale islamiste, près d'Alger

En Algérie, des partis politiques islamistes du monde entier se sont réunis près de la capitale ces 15 et 16 juin. L’occasion, pour les partis islamistes algériens, de montrer qu’ils ont le réseau et la force nécessaire pour participer au pouvoir.



Abderrazak Mokri (d.) en 2011, alors vice-président du MSP, accueille Rached Ghanouchi (g.), leader du parti tunisien Ennahda AFP PHOTO / FAROUK BATICHE
Abderrazak Mokri (d.) en 2011, alors vice-président du MSP, accueille Rached Ghanouchi (g.), leader du parti tunisien Ennahda AFP PHOTO / FAROUK BATICHE

Rached Ghannouchi, le leader tunisien de Ennahda, le Hamas palestinien, les Frères musulmans turcs, des représentants pakistanais et koweitiens. Toutes ces figures internationales de l’islamisme politique ont été réunies près d’Alger ce week-end par le Mouvement de la société pour la paix (MSP), le premier parti islamiste Algérien.

L’occasion ? L’anniversaire de la mort du fondateur du MSP. Mais cette rencontre est surtout une nouvelle étape dans la stratégie de reconquête du parti algérien. Depuis quelques semaines,le MSP a un nouveau chef, Abderrazak Mokri. Et son objectif, c’est de redonner du pouvoir et de la force à son parti.

Campagne présidentielle

En s’affichant aux côtés des leaders internationaux, il montre qu’il bénéficie d’un soutien solide. Et surtout, lors de cette rencontre, plusieurs autres partis islamistes algériens sont venu affirmer leur volonté de s’unir avec le MSP.

Une manière de montrer qu’aujourd’hui, les divergences du passé sont mises de côté. Une manière aussi de dire au pouvoir, que la campagne présidentielle algérienne pour 2014 ne se fera pas sans les islamistes.
Source: RFI



Lundi 17 Juin 2013 - 12:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter